Tanitnews

550 personnes ont été sauvées en Méditerranée — Crise de l'accueil


Un canot pneumatique transportant 122 personnes a chaviré, faisant au moins quatre morts et une centaine de portés disparus ce mardi matin vers 5h au large de la Libye.

Mais les passeurs entassent le plus souvent sur ce type de canots entre 120 et 140 personnes, parfois même plus.

Au total, plus de 2.300 migrants ont été secourus au large de la Libye depuis samedi, confirmant le rythme élevé des départs de Libye malgré la dégradation de la météo.

Après le sauvetage de 15 personnes lundi sur un canot en perdition en Méditerranée, les secouristes avaient évoqué la possibilité de "dizaines" de disparus.

Un représentant du HCR a pu s'entretenir avec les 15 rescapés du naufrage de lundi, qui lui ont expliqué qu'environ 150 personnes se trouvaient à bord de leur canot, a déclaré à l'AFP Iosta Ibba, un porte-parole de l'organisation onusienne.

Le témoignage d'un franciscain d'Alep de passage à Rome — Syrie
En Syrie, c'est la partie ouest d'Alep qui était jeudi sous le feu des bombardements. Les rebelles ont déclaré n'accorder aucune valeur à cette pause.

"Nous étions trop loin, nous n'avons pas pu aider".

"Nous avons attendu dans l'eau, en nous accrochant à tout ce qui pouvait flotter, mais la plupart des gens ont coulé, y compris mon petit frère, il avait 15 ans", a raconté ce jeune homme, visiblement sous le choc. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Lundi toujours, l'Aquarius était aussi intervenu directement sur un canot rempli d'eau et en partie dégonflé, secourant 114 migrants, dont trois enfants et 21 mineurs, mais sans rien pouvoir faire pour cinq personnes retrouvées mortes à bord et pour une autre portée disparue.

Sur le pont de l'Aquarius, beaucoup de rescapés étaient traumatisés et en larmes. Certains étaient en hypothermie ou souffraient de graves brûlures dues au mélange de fuel et d'eau de mer, a rapporté SOS Méditerranée. Cette année, au moins 4.271 migrants sont morts ou ont disparu en mer, selon un décompte du HCR avant les drames des derniers jours.

Depuis le 1er janvier, l'Italie a vu arriver plus de 167.000 personnes sur ses côtes, selon le ministère de l'Intérieur.

Articles Liés

Commentaires