Tanitnews

Sting marque la réouverture du Bataclan avec émotion


Un an après l'attaque de djihadistes qui a fait 90 morts au Bataclan, la salle parisienne revient à la vie samedi soir avec un concert de Sting, à la veille des cérémonies d'hommage aux victimes des attentats du 13 novembre.

Interrogé par mail par l'AFP, Marc Pollack a confirmé que l'information selon laquelle les deux musiciens avaient été refoulés était "fausse", ajoutant "pas de commentaire" en majuscules.

En mai dernier, le leader d'EODM persistait et signait en affirmant avoir vu le terroriste Salah Abdeslam à l'intérieur de la salle, bien avant le concert: "Je suis certain qu'ils étaient là plus tôt dans la journée".

"Il a eu le ton juste, c'était un magnifique moment", a confié après le concert l'un des spectateurs, Stephane Pocidalo, 35 ans, au sujet de Sting, qui a évoqué la situation des migrants avant sa chanson "Inchallah" et rendu hommage à James Foley, le reporter américain exécuté en Syrie en 2014 par l'organisation État islamique (EI). "Il a fait part d'un véritable désir, d'un besoin " raconte le codirecteur de la salle, Jules Frutos. "Le rôle de l'État est de faire [.] que cette reconstruction soit possible", a souligné sur Europe 1 la secrétaire d'État à l'Aide aux victimes Juliette Méadel, qui sera également présente au concert.

"Ce n'est pas que le public qui va rouvrir le Bataclan c'est la France entière", a estimé sur place l'urgentiste et ex-chroniqueur de Charlie Hebdo Patrick Pelloux. "Tous les restaurants ont rouvert, les bars ont rouvert".

52.000 objets contrefaits saisis par la douane — Bretagne
Autre exemple de saisie, 23.000 bracelets contrefaisant les dessins et modèles de marque d'une société française. En 1994, les services des douanes saisissaient au niveau national 200.000 articles de contrefaçons.

Mais avant ces hommages, les patrons du Bataclan tenaient à ce que la musique fasse son retour dans la salle, pour reprendre le cours d'une riche histoire brutalement interrompue par trois jihadistes qui avaient tiré sur les spectateurs pendant le concert des Eagles of Death Metal.

Pour cette renaissance, le Bataclan a été refait à l'identique en huit mois de travaux.

L'intégralité des recettes de ce concert - complet en quelques minutes - sera versé aux associations de victimes Life for Paris et 13 Novembre: Fraternité-Vérité. Pour ne rien garder de cette nuit tragique, tout a été changé "du toit au plancher, de la peinture aux carrelages".

Dimanche, l'heure sera aux commémorations, avec notamment le dévoilement d'une plaque sur la façade. Plus de vingt concerts sont annoncés jusqu'au printemps. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

Articles Liés

Commentaires