Tanitnews

Pour Elabe, Juppé : - 5, Sarkozy : + 3 et Fillon : + 6


Au second tour, l'ensemble des sympathisants de la droite et du centre optent toujours pour Alain Juppé en cas de duel avec Nicolas Sarkozy mais, l'ex-chef de l'Etat gagne 4 points auprès des seuls proches de LR à 56%, quand le maire de Bordeaux en perd autant.

Assisterait-on à une remontada de la part de François Fillon dans la course à la primaire de la droite et du centre?

C'est le contraire pour Nicolas Sarkozy qui "recrute " surtout chez les Républicains (39%), soit 10 points de plus qu'Alain Juppé.

Un an après, Sting est de retour au Bataclan — Attentats de Paris
Le leader, Jesse Hughes , a notamment salué Manuel Valls, alors qu'une plaque était dévoilée devant le Bataclan en fin de matinée. Pour ne rien garder de cette nuit tragique, tout a été changé " du toit au plancher, de la peinture aux carrelages ".

Un autre sondage BVA, diffusé aujourd'hui, conserve quant à lui le duo Juppé-Sarkozy en tête au premier tour, et largement. D'après Elabe, 49% des électeurs de l'ex-Premier ministre au 1er tour se reporterait sur Alain Juppé au second, et seulement 27% sur Nicolas Sarkozy. Nathalie Kosciusko-Morizet est créditée de 4 % des voix, tandis que Jean-François Copé et Jean-Frédéric Poisson ferment la marche (avec 1,5 % des intentions de vote chacun). En revanche, quand on ne considère que les sympathisants Républicains, l'ancien pérsident de la. L'ancien Premier ministre et élu de Sarthe est désigné comme le troisième homme de cette élection. L'ordre de passage au soir du premier tour de la primaire n'est donc pas encore assuré. Bref, si les sondages se contredisent sur le niveau de voix qu'atteindra François Fillon au premier tour de cette primaire, tous s'accordent à dire que le député de la deuxième circonscription de Paris redevient un candidat crédible au second tour. Que proposent les sept candidats à la primaire de la droite et du centre pour les agriculteurs?

L'indice de participation à la primaire est évalué à 9 % (+ 1) du corps électoral et 70 % des personnes se disant certaines de voter affirment connaître précisément leur bureau de vote. Ce phénomène influera-t-il sur le résultat final?

Cette enquête Ifop a été menée par questionnaire auto administré en ligne du 9 septembre au 7 novembre auprès d'un échantillon de 15 498 catholiques, extrait d'un échantillon de 28 565 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas). Dans l'électorat catholique pratiquant, Alain Juppé baisse mais se maintient en tête avec 53 %-47 %. Ce dernier avait longtemps soutenu Nicolas Sarkozy. "Dans un contexte politique qui restera très confus et incertain jusqu'à l'élection de 2017, Alain Juppé est notre assurance victoire, l'assurance victoire de la droite".

Articles Liés

Commentaires