Tanitnews

Climat: les îles Fidji organiseront la COP23 en 2017


"C'est une grande responsabilité pour un petit Etat insulaire", a déclaré à la presse Frank Bainimarama, le Premier ministre fidjien, au dernier jour de la COP22 à Marrakech. Avant de lancer à M. Trump: "Vous êtes alors venus nous sauver, il est temps pour vous de contribuer à nous sauver aujourd'hui".

Les îles Fidji seront les organisateurs de la 23e conférence de l'Onu sur le climat, qui, pour des raisons logistiques, devrait exceptionnellement avoir lieu fin 2017 à Bonn (Allemagne), siège de la Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC).

Le Fidjien a demandé à Donald Trump de réviser "sa position actuelle selon laquelle le changement climatique (.) serait un +canular+".

Dans l'accord de Paris, la communauté internationale s'est fixée comme objectif de contenir la hausse du thermomètre mondial "bien en dessous 2°C" et de revoir à la hausse les engagements des pays, actuellement insuffisants pour respecter cette limite préconisée par les scientifiques. "Je pense que les discours des derniers jours ont eu un impact sur nous en tant que société civile et sur les pays en tant que tels aussi".

"La volonté de la Chine de travailler avec les autres pays demeure", a assuré le négociateur chinois Xie Zhenhua.

"Un engagement politique maximal" contre le réchauffement climatique.

Plus fort que Djokovic, Murray termine l'année numéro 1 mondial — Masters
L'écart entre Novak Djokovic et Andy Murray au classement ATP et à la Race 2016 est, avant cette finale, de 405 points. Ma demi-finale était non seulement dure sur le plan physique, mais aussi sur le plan mental", a expliqué l'Ecossais.

Pour que ce voeu devienne réalité, des règles d'application sont nécessaires parce que l'Accord de Paris a laissé un certain nombre de points dans le vague, notamment en ce qui concerne la façon dont les pays communiqueront leurs promesses de réduire les gaz à effet de serre et comment cela sera contrôlé.

Vendredi également, 48 pays en développement ont annoncé leur intention de passer "aussi vite que possible" à 100% d'énergies renouvelables.

"Toutes les parties (pays) doivent entamer leur transition (vers les énergies renouvelables), sinon nous souffrirons tous", a commenté Edgar Gutierrez, le ministre de l'Environnement et de l'Energie du Costa Rica.

Les discussions sur l'aide financière promise aux plus vulnérables pour faire face au réchauffement ont de nouveau été difficiles à Marrakech.

Sujet d'autant plus complexe qu'il n'y a "pas de méthodologie commune pour comptabiliser les projets en faveur du climat", explique Armelle Le Comte, de l'ONG Oxfam.

Articles Liés

Commentaires