Tanitnews

Le djihadiste roannais Rachid Kassim sort de son silence


Un adolescent de 17 ans d'origine belge, soupçonné d'être un complice du djihadiste Rachid Kassim par le biais de la messagerie chiffrée Telegram, a été mis en examen et écroué, a-t-on appris samedi de source judiciaire.

Le jeune homme de 17 ans, né en Belgique, a été avait été arrêté mardi à Rennes, où sa famille s'était récemment installée. Il a été mis en examen pour association de malfaiteurs terroriste criminelle, précise-t-on de source judiciaire. Son interpellation a eu lieu dans le cadre de l'enquête sur une autre mineure, une adolescente de 16 ans arrêtée en août à Melun, en Île-de-France, alors qu'elle se disait prête à commettre une action violente au nom du djihad, dans les messages qu'elle envoyait sur le compte qu'elle administrait sur la messagerie cryptée Telegram. Un autre homme avait ensuite été arrêté, soupçonné de faire fonctionner le compte Telegram avec la jeune fille. Le djihadiste roannais raconte son enfance, de sa naissance en 1987 d'une mère algérienne et d'un père yéménite, le divorce de ses parents quand il a cinq ans, sa mère qui l'emmène avec elle à Oran en Algérie, où il se sentait "chez lui" puis son retour en France quatre ans plus tard, où Rachid Kassim dit qu'il s'est tout de suite senti "pas à sa place".

Laurent Wauquiez donne sa voix à François Fillon
Jean-Frédéric Poisson et Jean-François Copé demeurent sous la barre des 1% avec respectivement 0,82% et 0,24%. Le député Hervé Mariton se dit aussi "inquiet" des "orientations diplomatiques" de François Fillon .

Depuis cet été, une quinzaine de personnes, souvent jeunes, voire mineures, ont été mises en examen pour des menaces d'attentats inspirées des appels au meurtre lancés par Rachid Kassim depuis la zone irako-syrienne. Ils y voient un moyen de s'adresser à leurs partisans, mais aussi à des jeunes fragiles et manipulables.

Rachid Kassim est notamment suspecté d'avoir téléguidé les deux jeunes qui ont tué un prêtre dans son église fin juillet à Saint-Étienne-du-Rouvray, avant d'être abattus par les forces de l'ordre. En fuite, le terroriste est depuis visé par un mandat d'arrêt international.

Articles Liés

Commentaires