Tanitnews

Une pétition accuse Super Nanny (TF1) de maltraitance


Capable de remettre dans le droit chemin des petits perturbés, et d'expliquer aux parents la bonne marche à suivre, la Super Nanny de TF1 aurait fait subir des violences à certains enfants.

Voir la pétition contre Super Nanny, initiée en décembre 2013. La thérapeute à l'initiative du texte travaille qui travaille dans une association d'aide à la parentalité.

Dans les colonnes du Parisien (édition du 20 novembre), Bernadette Gautier dénonce les méthodes de Sylvie Jenaly, alias Super Nanny, qui consistent à "tirer les enfants par les bras, quitte parfois à risquer de déboîter une épaule, les isoler, même très jeunes, au risque de provoquer chez eux des séquelles psychologiques". Elle évoque également l'exemple des images d'un enfant de 11 ans qui se fait brosser les dents par sa mère: " Imaginez les réactions à l'école, le regard des autres, les moqueries ".

Fillon - Juppé loin devant Sarkozy au premier tour
Juppé fait des scores très moyens dans le pourtour méditerranéen, dans le Nord et dans le Grand-Est, où il dépasse rarement 20 %. "C'est cuit" soupire une supportrice d'Alain Juppé à l'accueil de la permanence du parti Les Républicains à Tours.

Elle a lancé une pétition, signée par 2 000 personnes en trois ans, qu'elle a transmise au CSA (Conseil supérieur de l'audiovisuel) et à François Hollande, en réclamant la suppression de l'émission. "Je ne juge pas ces parents en détresse, je peux comprendre qu'ils aient peur des travailleurs sociaux et préfèrent appeler à l'aide une émission de télévision, explique-t-elle". Mais d'après elle, "c'est le problème des adultes s'ils veulent se mettre en avant, pas celui des enfants ". La chaîne laisse les producteurs monter au créneau pour défendre l'émission. " Pour Shine France, les résultats sont là puisque 55 familles ont été aidées et Super Nanny est "toujours en contact " avec celles-ci".

La thérapeute nantaise Bernadette Gauthier, militante d'une éducation positive et bienveillante, a fait le même constat dans son rapport adressé en octobre au CSA. "Elle prône une éducation basée sur l'écoute et l'échange au travers de règles et d'un cadre nécessaire aux enfants". Super Nanny prend fait et cause pour eux.

Le CSA indique qu'il examinera la demande la semaine prochaine et "si des enfants sont mis en position d'être moqués, nous instruirons le dossier".

Articles Liés

Commentaires