Tanitnews

France : Un homme armé s'introduit dans une maison de retraite pour religieux


L'homme, âgé de 47 ans, "extrêmement dangereux", selon le procureur de la République, Christophe Barret, était activement recherché.

"On ne peut pas à cet instant être précis sur les motivations de l'auteur", a ajouté le procureur. "Il n'y aucun élément qui permette de rattacher les faits à du terrorisme islamiste", a ajouté M. Barret.

La découverte d'un véhicule près de l'établissement a orienté les enquêteurs sur la piste de cet homme.

Une centaine de gendarmes de la région et de personnels du Raid de Montpellier et du GIGN d'Orange (Vaucluse) se relaient depuis jeudi soir pour mener les recherches autour de la maison de retraite et dans la région.

La maison était quant à elle passée au peigne fin. "Aucun des pensionnaires n'a été touché ou blessé", a précisé le procureur.

Selon une source citée par l'AFP, le suspect, père de deux enfants, qui a servi dans les troupes parachutistes et vit aujourd'hui de petits travaux, "a été employé il y a longtemps à la maison de retraite".

Meurtre dans une maison de retraite pour religieux : le suspect identifié
Autour de la maison de retraite hier soir, les routes étaient coupées par des barrages de gendarmeries et les véhicules fouillés. Selon Christophe Barret, ce sont d'autres éléments retrouvés dans le véhicule qui ont permis d'identifier le suspect .

L'alerte a été donnée vers 21h45 hier soir par une aide-soignante de l'établissement précise Europe 1. Les hommes de l'unité spéciale de la gendarmerie ont fait des recherches dans le bâtiment jusqu'à 00h30 et ont ratissé les alentours toute la nuit.

Ce suspect était encore en fuite ce vendredi matin.

L'enquête, confiée conjointement à la gendarmerie et à la police judiciaire, a été ouverte pour assassinat et tentative d'assassinat, a encore détaillé M. Barret.

Le secrétaire général de la Conférence des évêques de France, Mgr Olivier Ribadeau Dumas, a réagi sur son compte Twitter dans la nuit. Le mari de la victime a décrit une épouse d'une très grande "gentillesse","sans problèmes", au micro de nos confrères de RTL, déclarant également s'être interrogé auprès d'elle sur le manque de dispositifs de sécurité de cette maison de retraite qui jouxte le collège et lycée Saint-Joseph Pierre Rouge dans ce secteur très boisé où le suspect se cache très certainement, les barrages et contrôles routiers ayant été intensivement déployé.

La France, frappée depuis près de deux ans par une vague d'attentats jihadistes sans précédent, reste sous la menace de nouvelles attaques et ausculte chaque fait divers à l'aune de cette menace.

Articles Liés

Commentaires