Tanitnews

Interpellation de l'homme recherché après un meurtre dans une maison de retraite


Hier soir, un homme cagoulé s'est introduit dans une maison de retraite pour religieux à Montferrier-sur-Lez (Hérault) près de Montpellier. L'arrestation a eu lieu "sans incident", et l'homme devait être placé dans la foulée en garde à vue, a ajouté auprès de l'AFP le procureur de la République de Montpellier Christophe Barret. L'hypothèse terroriste n'est pour l'instant pas privilégiée, a par ailleurs avancé une source proche de l'enquête, alors que la France est frappée depuis près de deux ans par une vague d'attentats jihadistes sans précédent. En juillet dernier, le père Jacques Hamel avait été assassiné dans son église de Saint-Etienne du Rouvray, en Normandie.

"Vers 22h, une femme travaillant dans cette maison de retraite a appelé les gendarmes, en disant avoir été attaquée par un homme", a relaté Christophe Barret.

Les premiers gendarmes arrivés sur place, du peloton de surveillance et d'intervention (le PSIG-Sabre) de Lunel, ont alors découvert une autre femme morte, tuée de plusieurs coups de couteau. L'homme recherché, 45 ans environ, habiterait dans le secteur de Montferrier-les-Lez, a-t-on appris de source proche de l'enquête.

Selon France Bleu Hérault, un important dispositif de recherche est toujours en cours dans l'Hérault afin de retrouver un individu en fuite.

Primaire: Fillon donné gagnant face à Juppé, après le débat
Refusant d'être "caricaturé en conservateur moyenâgeux", François Fillon ne s'"excuse pas d'avoir des valeurs", a-t-il répliqué. Le contenu du débat a quant à lui été jugé "sérieux" et "digne" par plusieurs médias français tels que Le Figaro et Les Echos.

Auparavant, cinquante-neuf résidents de l'établissement avaient été mis en sécurité. En revanche, aucun des 59 pensionnaires présents dans l'établissement au moment des faits n'a été blessé ou touché. L'enquête a été confiée conjointement à la gendarmerie et au SRPJ de Montpellier. "Notre prière s'élève cette nuit pour celle qui a perdu la vie dans cette attaque d'une maison de retraite de religieux dans l'Hérault", a-t-il écrit. Elle a par la suite réussi à se défaire de ses liens et à donner l'alerte, à 21h45.

Peu de temps après les faits, un véhicule a été repéré par les forces de l'ordre déployées autour de l'établissement accueillant d'anciens missionnaires. Vers minuit jeudi, une quinzaine de véhicules de police et gendarmerie et une dizaine de véhicules de pompiers étaient postés à quelques centaines de mètres de l'EHPAD, et contrôlaient tous les véhicules approchants. Sans emploi, le suspect vivait de petits travaux, notamment en réparant des vélos.

L'agresseur a fait irruption, encagoulé et armé, dans la maison de retraite Les Chênes verts, un établissement pour religieux et religieuses appartenant à la Société des Missions africaines.

Articles Liés

Commentaires