Tanitnews

Meurtre dans une maison de retraite en France: le suspect interpellé


Pour rappel, un homme cagoulé et armé, aux motivations inconnues, a fait irruption jeudi soir dans une maison de retraite pour religieux de Montferrier-sur-Lez, dans l'Hérault, près de Montpellier, tuant une lingère de 54 ans avant de prendre la fuite. "Tout le monde est sous le choc, l'aide-soignante était connue et appréciée par tous", a-t-il ajouté, insistant sur le fait que les religieux "ne se sentent pas agressés en tant que prêtres catholiques, ils sont choqués par cet homicide".

Ce père de deux enfants, qui avait notamment servi dans les troupes parachutistes, mais n'était pas militaire de carrière, avait travaillé, "il y a longtemps", dans cette maison de retraite, selon une source proche du dossier. La France, frappée depuis près de deux ans par une vague d'attentats jihadistes sans précédent, reste sous la menace de nouvelle attaques.

L'arrestation a eu lieu "sans incident", et l'homme devait être placé dans la foulée en garde à vue, a précisé à l'AFP le procureur de la République de Montpellier (sud), Christophe Barret. Dès vendredi à la mi-journée, celui-ci expliquait que l'enquête s'orientait sur "une piste locale, de quelqu'un qui était dans l'entourage de cette maison", excluant a priori un acte terroriste. Sans emploi, il vivait de petits travaux, notamment en réparant des vélos.

L'homme était en fuite depuis l'attaque, mais la découverte d'un sac et d'une arme de type "air soft", une arme factice permettant de tirer des billes en plastique, avait été retrouvée dans un véhicule abandonné et permis d'identifier le suspect.

Primaire: Juppé-Fillon, place au duel télévisé
Aymeric Chauprade, ex-eurodéputé FN, a aussi accordé son soutien à M. Dans un autre registre, François Bayrou, soutien affiché de M. Bompard a lui tweeté: "Dimanche je voterai Fillon".

Aucun des 59 pensionnaires n'a été blessé. L'établissement, situé juste en dehors et au nord de l'agglomération de Montpellier, accueille des prêtres et des religieuses appartenant à la Société des Missions africaines mais emploie aussi quelques laïcs.

Une aide-soignante a pu donner l'alerte, mais une de ses collègues a été trouvée morte à l'arrivée des gendarmes.

La veille au soir, peu avant 22h, un homme encagoulé et armé d'un couteau, avait fait irruption dans une maison de retraite pour moines à Montferrier-sur-Lez, dans l'Hérault.

Articles Liés

Commentaires