Tanitnews

Laurent Wauquiez débarqué de la présidence du parti Les Républicains


François Fillon a ainsi tranché le cas épineux de l'actuel président de LR Laurent Wauquiez en le nommant vice-président du parti, tout comme la filloniste Isabelle Le Callennec.

Très proche de François Fillon, Bernard Accoyer est le nouveau secrétaire général du parti LR.

Un comité politique est aussi créé, avec là encore, à sa tête, l'un des plus proches, le président du Sénat Gérard Larcher.

Le parti n'a donc pas de président officiel, sa direction revenant de fait à M. Fillon, candidat de la droite à la présidentielle. Le Parti radical de gauche a investi ce samedi 26 novembre Sylvia Pinel, ancienne ministre du Logement, sans passer par la case primaire, tandis que les militants communistes ont rallié la France insoumise, courant représenté par Jean-Luc Mélenchon. Mais c'est souvent cet homme de réseaux qui connaît comme sa poche le tout-Paris des affaires et de la politique, que François Fillon appelle lorsqu'il a besoin d'une note rapide sur un sujet. Mais Wauquiez, qui avait promis de faire un malheur s'il était totalement évincé, se contentera de faire de la figuration, et en réalité, François Fillon s'est rallié Éric Woerth qui rejoindre l'équipe de campagne du candidat à la présidence.

Le sort de Laurent Wauquiez, écarté de la direction par intérim du parti, restait jusqu'à présent en suspens. Il avait obtenu ce poste en 2015 grâce à son soutien à Nicolas Sarkozy. Il est flanqué de deux adjoints: le sarkozyste Gérald Darmanin et la filloniste Annie Genevard.

Le présentateur vedette de la chaîne publique russe Vesti, Dmitri Kisselev, principale voix médiatique du Kremlin, a interrompu son journal d'information dans la nuit de dimanche à lundi pour annoncer la victoire de François Fillon à la primaire.

Les porte-parole, les sarkozystes Guillaume Peltier, Guillaume Larrivé et Brigitte Kuster, restent en fonction. Il remplace le sarkozyste Christian Estrosi.

Compte-tenu des divisions et de l'impopularité de la gauche au pouvoir, il devrait, selon tous les sondages, remporter la présidentielle à l'issue d'un second tour face à la cheffe de l'extrême droite Marine Le Pen. Fillon va poursuivre ses consultations, avant notamment la présentation de l'organigramme de campagne, la semaine prochaine. François Fillon va désormais devoir s'atteler à la question des investitures pour les législatives.

Articles Liés

Commentaires