Tanitnews

Les enfants étaient surveillés par Skype depuis l'Algérie — Nord


Difficile d'imaginer le calvaire enduré par les trois enfants de ce couple de Wattrelos (Nord), condamné mardi à 10 mois de prison avec sursis et mise à l'épreuve pour graves négligences envers leur plus jeune enfant, un bébé de deux ans.

Des enfants mal nourris, livrés à eux-mêmes ou surveillés par Skype via l'Algérie... Ils se sont ensuite empressés de préciser que leurs enfants étaient surveillés via le logiciel de messagerie en ligne Skype, par un proche se trouvant... en Algérie. C'est l'affaire à peine croyable qui s'est retrouvée devant la justice et que relate La Voix du Nord. Cet habitant, a été interpellé par l'organisation de l'appartement où toutes les pièces étaient fermées à clé et où il pouvait percevoir le bruit du dernier enfant à travers l'une des portes. Or, des cris d'un bébé émanent de l'une d'entre elles. C'est après avoir découvert le garçon de deux ans, " dans un lit-cage sans eau et sans surveillance " qu'il a donné l'alerte auprès des autorités. La police est appelée à la rescousse. Les enquêteurs, contactés par le voisin, se rendent immédiatement compte des carences des enfants, notamment physiques. Âgé de trois ans, le deuxième ne marche pas encore. Il présente, comme son petit frère, un strabisme important qui n'a jamais été soigné. L'aînée, une fille de 8 ans, dormait sur une couverture à même le sol. "Pour toute nourriture, les fonctionnaires ne dénichent, dans le logement, que des biscuits et du yaourt liquide", indique le quotidien régional.

Les parents finissent par avouer: des absences nombreuses parce que, disent-ils, ils cumulent les emplois. De nouvelles poursuites devraient être lancées à leur encontre pour les cas de négligences sur les deux aînés.

Articles Liés

Commentaires