Tanitnews

Les femmes doivent être autorisées à conduire, demande un prince — Arabie saoudite


L'Arabie Saoudite est le seul pays au monde où les femmes n'ont pas le droit de conduire une voiture.

Dans son communiqué, Al-Walid explique: "Empêcher une femme de conduire est aujourd'hui une question de droit semblable à celui de recevoir une identité individuelle ou d'avoir accès à l'éducation". Al-Walid défend depuis longtemps les droits des femmes dans le pays mais n'a aucun mandat politique pour changer la loi.

La monarchie absolue, cela fait plusieurs siècles qu'elle n'existe plus en France, et pourtant, elle est toujours d'actualité en Arabie Saoudite où les inégalités entre hommes et femmes sont importantes, pour ne pas dire parfois cruelles. Pour lui, cette interdiction est un "acte injuste beaucoup plus restrictif que ce qui est légalement permis dans la religion musulmane". Le prince parle aussi du "coût économique" du fait que les femmes en Arabie saoudite dépendent, pour se déplacer, de chauffeurs privés "étrangers" ou de taxis.

DROITS DES FEMMES Il s'agit là d'"une demande sociale urgente", estime le milliardaire saoudien.

"Arrêtez le débat: il est temps que les femmes conduisent", a-t-il écrit. Abdallah avait en outre autorisé pour la première fois les femmes à voter et à se porter candidates aux municipales de décembre 2015.

Le vice-prince héritier Mohammed ben Salmane, fils du souverain, avait annoncé en avril un ambitieux programme visant à réformer l'économie saoudienne pour réduire sa dépendance du pétrole (Vision 2030).

Articles Liés

Commentaires