Tanitnews

Les forces syriennes reprennent un district stratégique aux rebelles — Alep


Près de 45 civils ont été tués en cherchant à fuir les quartiers rebelles de l'est de la ville d'Alep, en Syrie, a indiqué un membre des services de secours, mercredi à l'agence de presse allemande DPA."Les personnes cherchant à fuir la zone de Kobe dans les quartiers orientaux d'Alep ont été la cible des bombardements à l'arme lourde de la part des forces gouvernementales", a précisé Abdel Rahman Hassan, membre des Casques blancs. En quatre jours, depuis la percée de l'armée de Bachar al Assad à Alep-est, 50 000 civils ont fui la zone. Masaken Hanano était le plus grand quartier tenu par les rebelles dans l'est d'Alep, et est également le premier quartier à avoir été pris d'assaut par les rebelles en 2012. Après avoir mis en échec plusieurs offensives de l'armée syrienne depuis un an, ils sont cette fois-ci submergés par la vaste opération terrestre et aérienne lancée le 15 novembre par l'armée avec le soutien de combattants du Hezbollah libanais. Car elle montrerait, selon lui, que " l'opposition est incapable d'avoir un succès majeur sur le plan militaire " et de se poser comme " alternative " face à Damas. Elle renforcerait en revanche les soutiens de Damas, au premier rang desquels la Russie, qui a fortement contribué à faire reculer les rebelles depuis le début de son intervention en septembre 2015.

"Je réunirai le 10 décembre prochain à Paris les pays européens, arabes et les Etats-Unis, qui soutiennent une solution politique en Syrie et qui refusent cette logique de guerre totale", a déclaré M. Ayrault à la sortie du Conseil des ministres. "Il est temps que la communauté internationale se réveille parce que sous nos yeux une tragédie est en train de se dérouler", a-t-il ajouté.

L'ONU condamne la "descente aux enfers" vécue par les civils à Alep-Est, où des milliers d'entre eux fuient les combats et les bombardements à mesure qu'avancent les forces du régime syrien face à des rebelles aux abois. - Autres fronts> Nord: des rebelles syriens, soutenus par les forces turques, se trouvent aux portes d'Al-Bab, bastion de l'EI dans la province d'Alep.

Les terroristes, confrontés à de féroces bombardements et attaques au sol se sont précipitamment retirés du côté nord d'Alep est, perdus et apeurés vers une ligne de front plus défendable le long des grands axes routiers car, tout est réuni pour que certains se retrouvent complètement isolés. L'armée s'est ainsi ouverte une voie pour prendre le contrôle lundi des quartiers de Sakhour, Haydariyé et Cheikh Khodr, lui permettant de couper Alep-Est en deux, selon l'OSDH et les médias officiels syriens.

Les quartiers est d'Alep en Syrie sont méthodiquement pilonnés par l'aviation russe. Cette victoire est extrêmement importante pour les Syriens car ce quartier mène vers le centre de la ville. Six mille sont allés se réfugier dans l'enclave kurde de Cheikh Maqsoud contrôlée par les forces kurdes, qui ont profité de la débâcle des anti-Assad pour.

Articles Liés

Commentaires