Tanitnews

Montreuil dévoile ses Pépites 2016


Toujours en bonne santé, malgré l'envahissement progressif des écrans, ce secteur éditorial majeur multiplie les initiatives pour que les enfants gardent un contact émotionnel avec le papier.

Le Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil a révélé mercredi 30 novembre ses "pépites" de l'année, titres qui récompensent des romans et des albums nouvellement parus.

Selon les organsiateurs, avec 6076 nouveautés éditées en 2015 (hors BD) et près de 90000000 exemplaires vendus, le secteur jeunesse, qui représente 13,7 % du chiffre d'affaires total de l'édition, conserve une position leader en termes de poids économique, après la littérature générale. "Si on additionne les deux, on peut raisonnablement penser que les jeunes forment le premier lectorat de l'édition française", soulignait récemment Sylvie Vassallo, directrice du SPLJ depuis 2001, en présentant la 32e édition de cette manifestation.

Qui a dit que les enfants ne lisaient plus? Pour autant, rien n'est jamais gagné auprès des marmots accros aux écrans de plus en plus jeunes.

Le livre jeunesse c'est beaucoup plus qu'un simple livre.

Le thème du salon retenu cette année, "Sens dessus dessous", montre que le livre jeunesse ne se limite plus à un recueil de feuilles cousues. " Encre fluorescente, lunette 3D, livre accordéon...créés par une vingtaine d'artistes, savants plus ou moins fous, qui viennent chambouler les codes de la lecture".

On y verra ainsi Adrien Parlange qui dans son ouvrage "Le ruban" (Albin Michel jeunesse) oblige le lecteur à manipuler un ruban jaune attaché au livre pour donner du sens à l'illustration ou Marion Bataille qui a donné du relief aux lettres avec son livre pop-up "ABC3D" (Albin Michel jeunesse).

Pour la première fois, une scène entière sera consacrée au 9e art. Un hommage sera rendu à Gaston Lagaffe pour ses 60 ans, avant une exposition prévue dès le 7 décembre au Centre Pompidou, tandis que Julien Neel, créateur de Lou, viendra expliquer la genèse de sa série vendue à 2,5 millions d'exemplaires.

Trente-six titres, tous genres confondus et exclusivement francophones, ont été soumis à un jury professionnel et à un jury de lecteurs France Télévisions, le partenaire du prix. A noter aussi, la présence de l'Américain Jeff Kinney (photo), auteur du best-seller mondial Journal d'un dégonflé, dont le dixième volume, Zéro réseau, vient de sortir en France aux éditions du Seuil.

Articles Liés

Commentaires