Tanitnews

Sommet de la CEEAC à Libreville


Absent du 16e sommet de la Francophonie tenu à Antananarivo, à Madagascar du samedi 26 au dimanche 27 novembre 2016, Paul Biya, le chef de l'Etat camerounais, sera aussi le grand absent du sommet extraordinaire de la Conférence des Chefs d'Etat et de gouvernement de la Communauté économique des états de l'Afrique centrale (Ceeac) qui se tient ce mercredi 30 novembre 2016 à Libreville, la capitale administrative du Gabon.

Au menu de ce sommet extraordinaire de la Communauté économique des Etats d'Afrique centrale (CEEAC) figure: la lutte contre les jihadistes de Boko Haram au Cameroun et au Tchad; les affrontements entre groupes armés en Centrafrique; l'instabilité politique en RD Congo et au Burundi.

Le premier vice-président du Burundi, Gaston Sindimwo, représentera son pays à ce sommet, pour, dit-il, "que les chefs d'Etat et de gouvernement de la sous-région africaine puissent être nos ambassadeurs auprès de nos détracteurs (...)". La situation et les tensions post-électorales au Gabon, au Congo et au Tchad devraient aussi être évoquées, a indiqué le secrétaire général de la CEEAC, Ahmad Allam-Mi.

En l'absence d'un ordre du jour officiel, l'on est tenté de penser que les élections en perspective pour le renouvellement des postes de président et de commissaires de la Commission de l'Union africaine (UA) pourra constituer l'un des principaux sujets de discussion lors de ce sommet.

Elue en 2012 au terme d'une âpre bataille contre le Gabonais Jean Ping, alors candidat à sa propre succession, la Sud-africaine Nkosazana Dlamini-Zuma a décidé de ne pas briguer un second mandat pour se lancer plutôt à la conquête de la direction du Congrès national africain (ANC, au pouvoir) en vue de la présidentielle de 2019 dans son pays.

La CEEAC regroupe onze pays qui sont: l'Angola; le Burundi; le Cameroun; la Centrafrique; le Congo; le Gabon; la Guinée-Equatoriale; la RD Congo; le Rwanda; le Sao Tomé et Principe; le Tchad.

Articles Liés

Commentaires