Tanitnews

Trump va se mettre en retrait de ses entreprises


Donald Trump nomme au Trésor un ancien de Goldman Sachs Steven Mnuchin, un ancien dirigeant de la banque d'affaires Goldman Sachs, a annoncé avoir été nommé secrétaire au Trésor de Donald Trump, mercredi sur la chaîne CNBC.

Donald Trump a ajouté qu'il donnerait plus de détails sur sa décision au cours d'une grande conférence de presse le 15 décembre.

Wilbur Ross, qui est âgé de 78 ans, a collaboré aux propositions de Trump en matière commerciale durant la campagne électorale, notamment en ce qui concerne la dénonciation de l'Accord de libre-échange d'Amérique du Nord (Alena) avec le Canada et le Mexique entré en vigueur en 1994 et de l'entrée de la Chine au sein de l'Organisation mondiale du Commerce (OMC) en 2001.

De nombreuses questions de conflits d'intérêts sont soulevées par l'arrivée inédite à la Maison Blanche d'un milliardaire à la tête d'un empire économique aux ramifications internationales.

Mnuchin a aussi confirmé la nomination de Wilbur Ross à la tête du département du Commerce, en charge de la politique industrielle américaine. Wilbur Ross, 79 ans, avait notamment travaillé avec le magnat de l'immobilier lorsque certains de ses casinos traversaient des difficultés à la fin des années 1980. La nomination des deux hommes doit encore être confirmée par le Sénat.

"Nous avons fait beaucoup de commerce stupide et c'est ce que nous allons corriger", a-t-il ajouté, affirmant que le but premier était d'"augmenter les exportations américaines".

La mise en oeuvre de la politique américaine en terme de commerce international ne relève toutefois pas directement du ministre du commerce mais du représentant spécial pour le commerce (USTR) qui n'a pas encore été nommé.

De son côté, M. Mnuchin a indiqué que son objectif allait être de réduire la charge fiscale pesant sur les ménages et les entreprises.

Il reste encore d'importants ministres à nommer.

Steven Mnuchin, secrétaire au Trésor du président élu Donald Trump.

Mitt Romney, qui avait traité le candidat Trump de "charlatan" et "imposteur", a passé mardi une "merveilleuse soirée" à la table du président élu dans un restaurant français chic de New York. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Articles Liés

Commentaires