Tanitnews

Un animateur périscolaire "apprécié" parmi les interpellés — Attentat "déjoué"


L'AFP a annoncé que quatre hommes avaient été arrêtés par des policiers de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), dans la nuit de samedi 19 à dimanche 20 novembre à Strasbourg (dans le Bas-Rhin), dans le cadre d'une enquête antiterroriste. Il s'agit de deux des trois hommes appréhendés à Marseille, a précisé la source. Parmi eux, un employé périscolaire en poste dans une école primaire.

Plusieurs armes, des munitions et de la propagande jihadiste ont été retrouvées lors des perquisitions à Strasbourg, a ajouté cette source. L'aboutissement du travail de la DGSI a permis de mettre en échec une action terroriste envisagée de longue date sur notre sol. "C'est donc un nouvel attentat déjoué ", a affirmé le ministre, Bernard Cazeneuve. Six des sept suspects étaient inconnus des services de renseignement et un Marocain avait été signalé par un pays partenaire.

Pour la seule année 2016, près de vingt attentats et projets ont été déjoués en France, selon une source proche du dossier.

Une première série d'interpellations de cinq personnes, liées au même réseau, était intervenue le 14 juin 2016, quelques jours après le début de l'Euro de football, a expliqué le ministre.

Deux Français, liés au réseau, sont alors mis en examen et écroués: Nasser B., 38 ans, et Lamary N., 40 ans, dont l'enquête a établi qu'ils avaient contracté des crédits à la consommation pour financer des activités terroristes.

Alain Juppé accuse François Fillon de bénéficier d'un soutien de l'extrême droite
Alain Juppé fait mieux auprès des électeurs proches de l'UDI, avec 66% d'intentions de vote, ou de la gauche (83%). Le ton adopté par le challenger de la compétition depuis lundi ne recueillerait pas le soutien de son entourage.

L'enquête, confiée au parquet antiterroriste, devra définir le rôle de chacune des personnes interpellées et " établir si l'attentat ainsi déjoué était une attaque coordonnée visant à frapper simultanément plusieurs sites sur le territoire ", a fait savoir Bernard Cazeneuve.

Elles surviennent moins d'une semaine avant l'ouverture, prévue vendredi, du célèbre marché de Noël, qui attire chaque année une foule d'environ deux millions de personnes dans les rues de la capitale alsacienne. Un événement que le maire de la ville a décidé de maintenir, moyennant des mesures de sécurité renforcées.

Ces arrestations interviennent alors que la menace terroriste n'a jamais été aussi élevée en France.

"Le risque zéro ne peut être garanti et ceux qui le garantissent mentent aux Français", a-t-il aussi dit, à six mois de l'élection présidentielle.

Selon une source proche de l'enquête, les hommes projetaient de passer à l'action le 1er décembre. Les services antiterroristes ont arrêté depuis janvier 418 personnes en lien avec des réseaux djihadistes, dont 143 depuis le 1septembre.

Articles Liés

Commentaires