Tanitnews

Valls-Hollande : La crise institutionnelle semble écartée


La cote de popularité du Premier ministre est très supérieure à celle de François Hollande (17%). Dans cette enquête menée en début de semaine, 74% des Français estiment que Manuel Valls est un meilleur candidat pour la gauche que l'actuel chef de l'État.

" Il n'y a pas de crise institutionnelle ", a-t-il répété à plusieurs reprises devant l'Assemblée nationale".

Le Premier ministre a ensuite assuré, en réponse à une autre question, que ses rapports avec François Hollande étaient empreints de " respect, confiance, loyauté, franchise ".

Manuel Valls a assuré lundi à Tunis qu'il ne pouvait y avoir "aucune confrontation au sein d'une primaire entre le président de la République et le Premier ministre", au lendemain d'un weekend tendu dans le couple exécutif.

En visite en Tunisie notamment pour ouvrir la conférence des investisseurs inaugurée mardi, M. Valls a déjeuné avec le président François Hollande juste avant de prendre l'avion.

" Je suis là comme je l'ai fait depuis que je suis Premier ministre pour défendre, assumer l'action gouvernementale qui est la nôtre. J'ai d'ailleurs lu tout ce que François Fillon avait pu dire sur ce sujet-là et on peut s'y retrouver", a-t-il dit.

" Il n'y a pas de crise institutionnelle parce que de toute façon ma conception des institutions, c'est l'engagement et la loyauté", a-t-il poursuivi, semblant à nouveau exclure un départ de Matignon ou une candidature contre le président Hollande.

Articles Liés

Commentaires