Tanitnews

Déficit 2016 ramené à 3,4% du PIB, la dette à 96,0% — France


"Avec un déficit public de 3,4%, elle respecte exactement la recommandation de la Commission européenne", a-t-il ajouté.

La France a enregistré en 2016 un déficit public légèrement plus élevé que prévu, à 3,4 % du produit intérieur brut (PIB) au lieu des 3,3 % promis par le gouvernement, annonce ce vendredi l'Insee dans un communiqué. "Pour la troisième année consécutive, la France a scrupuleusement tenu ses engagements européens", a toutefois assuré le ministre de l'Economie et des Finances Michel Sapin.

Ces résultats constituent une déception pour le gouvernement, qui insistait ces dernières semaines sur son sérieux budgétaire et se disait confiant sur sa capacité à tenir ses objectifs, en dépit d'une activité économique morose.

Ainsi, elle a augmenté de 49 milliards d'euros en 2016 contre 60 milliards en 2015 pour se fixer 96% du PIB.

"J'ai eu tort d'accepter" les costumes offerts par Bourgi, lance François Fillon
François Fillon a affirmé que Robert Bourgi était "un très vieil ami " qu'il connaissait depuis " plus de 20 ans ", et qu'il lui a offert les costumes " sans la moindre contrepartie ". "Non, non.

"Cette gestion budgétaire sérieuse aura permis de réduire continûment les déficits, tout en baissant les impôts des ménages et des entreprises et en permettant à la croissance de repartir", a estimé Michel Sapin.

A 75,9 milliards d'euros en 2016, le déficit public, qui agrège les soldes des comptes de l'Etat, des collectivités locales et des administrations de Sécurité sociale, s'inscrit un peu au-dessus de la trajectoire retenue par le gouvernement, qui prévoyait de le ramener à 3,3% du PIB.

Les dépenses publiques ont atteint 56,2% de la richesse nationale l'an passé, soit 0,5 point de moins qu'en 2015. "Le redressement de nos comptes publics est encore loin d'être acquis et nos finances publiques sont encore fragiles et vulnérables, ce qui tend à nous isoler et à nous affaiblir", avait averti son président Didier Migaud, mettant en garde les candidats à la présidentielle contre toute tentation de relâcher les efforts. En 2015, le déficit public atteignait 3,6% du PIB.

Articles Liés

Commentaires