Tanitnews

Rabat accuse Alger de lui envoyer des réfugiés syriens!


Un communiqué du ministère souligne qu'il a été fait part à l'ambassadeur d'Algérie à Rabat des témoignages et des photos attestant irréfutablement que ces personnes ont traversé le territoire algérien avant de tenter d'accéder au Maroc.

L'attention de la partie marocaine "a été attirée sur le fait que les autorités algériennes compétentes ont constaté, à Béni-Ounif (Béchar), le 19 avril 2017, à 3 heures 55 minutes, une tentative d'expulsion vers le territoire algérien, en provenance du territoire marocain, de treize personnes, dont des femmes et des enfants", ajoute la même source, précisant, "en outre, au cours de la même journée, à 17 heures 30, il a été constaté, à ce même poste frontalier, l'acheminement par un convoi officiel d'autorités marocaines de 39 autres personnes, dont des femmes et des enfants, en vue de les introduire illégalement en territoire algérien".

Le Maroc, qui expulse souvent des immigrants africains et syriens sur la frontière algérienne et qui parle d'humanité doit assumer sa responsabilité politique et morale à l'égard de cette situation et doit accueillir ses familles syriennes au lieu d'accuser l'Algérie de tous les maux.

Ligue 1 : le match ASSE-Rennes brièvement arrêté après l'intrusion de supporters
Au classement, l'ASSE réalise une mauvaise opération en ne reprenant aucun point à l'OM, qui avait pourtant également été contraint au partage des points à Nancy.

Les autorités marocaines affirment également qu'il est " immoral et contraire à l'éthique de manipuler la détresse morale et physique de ces personnes, pour semer le trouble au niveau des frontières maroco-algériennes ". Ce dimanche, dans un geste visiblement de réciprocité, l'ambassadeur du Maroc a été reçu au ministère des Affaires étrangères pour lui signifier "un rejet catégorique " des "graves accusations " formulées par les autorités marocaines, indique un communiqué des AE. "Ces fuites en avant ne sauraient exempter le Royaume du Maroc de ses responsabilités dans les impasses que vit l'ensemble maghrébin au regard des peuples de la région comme au regard de l'Histoire ".

Ce n'est pas la première fois que les autorités marocaines accusent l'Algérie de lui envoyer des migrants. Publiant hier, vendredi 21 avril, un communiqué, où il accuse les autorités algériennes de maltraitance et expulsions des immigrants, notamment syriens. "Le Maroc exprime son étonnement du fait que les autorités algériennes n'ont pas pris en considération la situation de ces immigrants en les expulsant par force vers le territoire marocain, contrairement aux règles de bon voisinage prônées par le Royaume du Maroc".

Articles Liés

Commentaires