Tanitnews

Un italien indemnisé suite à une tumeur — Téléphone portable


"Par chance, il ne s'agit que d'une tumeur bénigne, mais néanmoins invalidante. J'ai dû subir l'ablation du nerf acoustique et je suis sourd du côté droit", a expliqué le plaignant qui avait commencé à ressentir les symptômes de sa maladie en 2010.

Selon l'avocat, M. Romeo a utilisé le téléphone de l'entreprise trois heures par jour pendant 15 ans, sans prendre de précautions particulières, ce qui a mené à la formation d'une tumeur cérébrale non cancéreuse et à la perte de l'ouïe dans une oreille. Et pour ça, l'homme va recevoir une indemnité à vie, de 500 euros par mois, par l'Inail (Institut national d'assurance contre les accidents du travail).

Jeudi a été rendu public le verdict du tribunal d'Ivrée, dans le nord de l'Italie, dans une affaire où un homme de 57 ans avait saisi la justice en accusant l'usage excessif du téléphone portable, tel qu'imposé par son travail, d'être à l'origine de sa tumeur au cerveau.

Fin de campagne bouleversée par l'attentat à Paris
Un homme de 39 ans a en effet attaqué à la kalashnikov des forces de l'ordre sur les Champs-Elysées, ce jeudi, en début de soirée. Cela pose donc la question de savoir si le groupe EI a revendiqué l'attentat avec le nom de l'assaillant des Champs-Elysées.

La justice a reconnu "le lien de causalité entre un usage inapproprié du téléphone portable et une tumeur au cerveau".

La décision du tribunal rendue le 11 avril 2017 permettra au plaignant de toucher une rente mensuelle à vie de 500 € de la part de l'INAIL, l'institut national d'assurance contre les accidents du travail. Cet usage excessif vient d'être reconnu pour responsable dans la survenue d'une tumeur bénigne au cerveau chez cet homme de 57 ans. L'expert nommé par le juge a évalué le préjudice corporel à 23%. A ce jour les travaux disponibles ne permettent pas d'établir un lien de cause à effet certain entre l'usage du téléphone et l'apparition de tumeurs. Si les nombreuses recherches dans le monde n'ont toujours pas permis de tirer des conclusions définitives sur le sujet, l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) estime qu'il pourrait s'avérer cancérogène pour l'homme.

Articles Liés

Commentaires