Tanitnews

Mélenchon ne reconnaît pas les estimations du 1er tour


C'est une jeune femme aux cheveux courts, cuir noir et col roulé, les yeux encore rougis par la déception, serrée dans les bras de son homme, le regard vide.

Le candidat de la France Insoumise fait partie des quatre favoris. Chez les 25-34 ans, Jean-Luc Mélenchon a réuni 24 % des voix, 22 % chez les 35-49 ans, 21 % chez les 50-59 ans et 15 % chez les 60-69 ans.

L'hologramme Mélenchon n'est pas apparu sur les écrans de télévision à 20h. La peine, lourde, de ceux qui y croyaient vraiment. Amer, le 4e homme de la présidentielle 2012 a réservé ses critiques aux "médiacrates et oligarques [qui] jubilent" et n'a pas voulu départager les deux finalistes du scrutin. Le candidat de la France insoumise a tout d'abord refusé de reconnaître sa défaite hier, lors de son premier discours, en déclarant: "Nous ne validons pas le score annoncé sur la base des sondages, les résultats des grandes villes ne sont pas encore connus, j'appelle à la retenue et les commentateurs à la prudence ". Il n'y aura pas de consigne de vote. Que Mélenchon a pourtant toujours cherché à combattre.

Le candidat de La France insoumise s'en remet à ses sympathisants pour prendre une position pour le second tour. "Le vote aura lieu mais rien n'est définitivement acté à cette heure", indiquait au JDD la coordinatrice nationale du Parti de gauche, Danielle Simonnet. "Chacun et chacune d'entre vous sait en conscience quel est son devoir". Pour justifier sa volonté de consulter les militants, il a souligné n'avoir "reçu aucun mandat des 450.000 personnes qui ont décidé de présenter (s) a candidature pour (s)'exprimer à leur place par la suite".

Macron et Le Pen en tête du premier tour
Mais encore faut-il pouvoir rassembler largement: "la force de ce rassemblement sera déterminante pour gouverner", a-t-il prévenu. Et ce pour mieux espérer briller aux législatives? Chacun doit mesurer la gravité du moment et tout faire pour rassembler.

Mon beau pays, ma belle patrie, et vous tous les gens, nous pouvons être fiers de ce que nous avons entrepris et réalisé. Nous restons fidèles à la devise: "Liberté, Egalité, Fraternité", a-t-il conclu devant ses supporters.

"Il m'a donné un peu le sentiment de rater une marche de l'histoire", a dit le secrétaire général du mouvement d'Emmanuel Macron, sur Europe 1. Trois amies discutent devant le bar-QG.

Les déclarations des deux prétendants à l'Elysée ont fait réagir le Premier ministre Bernard Cazeneuve qui a dénoncé la "méconnaissance" de Marine Le Pen sur le sujet et a critiqué l'action de François Fillon quand il était Premier ministre. Elle ira aux urnes sans ciller. Le second tour, d'abord: plusieurs militants expliquent qu'ils pourraient voter blanc.

Articles Liés

Commentaires