Tanitnews

Séjour du chef du Pentagone — Afghanistan


"Oh non je ne réfute pas cela", a déclaré l'officier en réponse à une question d'un journaliste à l'occasion d'une visite à Kaboul du secrétaire à la Défense, James Mattis.

Tous deux sont accusés de négligence après l'assaut d'un commando d'une dizaine de talibans portant des uniformes des forces spéciales afghanes, vendredi, contre une des plus grandes bases militaires du pays près de Mazar-è-Charif (nord).

Le général Mattis devait passer quelques heures en Afghanistan, un terrain connu puisqu'il y a commandé une brigade après le 11-Septembre 2001.

A Mazar-è-Charif, la principale base du nord-est du pays avait été attaquée vendredi à l'heure de la prière, pendant au moins cinq heures, par un commando lourdement armé qui a fait plus de 150 morts selon des bilans recoupés. Des talibans étaient entrés dans la base déguisés en militaires.

Le président Ashraf Ghani a annoncé lundi le limogeage de quatre généraux de corps d'armée, sans autre détail.

Il s'agit des premières sanctions après le double fiasco de Mazar et de l'hôpital militaire.

Dans les deux cas, le ministère de la Défense a été accusé de manquer de transparence et de minimiser les bilans.

S'il doit s'entretenir avec le général Nicholson, selon son entourage, rien n'indique que le général Mattis puisse faire une telle annonce lundi.

Grave agression pour Offredo à l'entraînement — Wanty-Groupe Gobert
Alors qu'il s'entraînait avec des amis, il a été agressé à la batte de baseball et à la lame de cutter. Aucune précision concernant les circonstances de l'agression n'ont été données.

Le Conseiller américain à la sécurité nationale, le général H.R. McMaster, avait été le 16 avril le premier responsable de l'administration Trump à faire escale en Afghanistan, où les Etats-unis sont engagés dans le plus long conflit de leur histoire.

Lors d'une conférence de presse au côté de James Mattis, le chef des forces américaines et internationales en Afghanistan, le général John Nicholson, a dit qu'il ne démentait pas le fait que la Russie livrait des armes aux taliban.

Plus d'un tiers du territoire national échappe au contrôle du gouvernement et de nombreuses régions sont âprement disputées par les différentes parties.

Un contingent de 300 Marines doit incessamment rejoindre une base au cœur du Helmand (sud), la province du pavot déjà aux trois-quarts sous contrôle des talibans qui s'apprêtent à lancer leur offensive de printemps sur le reste du territoire.

Un porte-parole de l'armée américaine en Afghanistan, le capitaine William Salvin, a confirmé l'attaque à la voiture piégée, ajoutant qu'il semblait y avoir un certain nombre de victimes afghanes mais aucune parmi les soldats américains ou de la coalition internationale.

Il atterrit également une douzaine de jours après que l'armée américaine a largué la plus puissante bombe de son arsenal conventionnel sur des positions souterraines du groupe Etat islamique dans l'Est afghan.

Depuis le début de sa tournée, le chef du Pentagone a déjà fait escale chez les principaux alliés des Etats-Unis au Moyen Orient, Ryad, Doha et Tel Aviv ainsi que pour la première fois en Afrique, à Djbouti.

Articles Liés

Commentaires