Tanitnews

Rumeur de "compte aux Bahamas" : Macron porte plainte pour fausses nouvelles


Une plainte qui fait suite à une allusion de Marine Le Pen durant le débat de mercredi. Le candidat d'En marche! revient donc au niveau atteint avant et juste après le premier tour. "Nous n'hésiterons pas à poursuivre en diffamation quiconque reprendra cette fausse information ", a averti jeudi l'entourage du candidat à l'élection présidentielle.

D'une publication anonyme sur le forum "4chan" à la reprise en direct lors du débat télévisé par Marine Le Pen, "l'information" aurait circulé sur les réseaux sociaux, notamment Twitter, relayée par des soutiens de Donald Trump.

Ces développements interviennent au lendemain d'un débat télévisé jugé "d'une brutalité inédite" et improductif par nombre de commentateurs.

A titre de comparaison, le débat qui opposait François Hollande à Nicolas Sarkozy en 2012 avait rassemblé 17,79 millions de téléspectateurs, contre 20,06 millions pour le face-à-face entre Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal.

Mauritanie : Décès l'ex-président Ely Ould Mohamed Vall
Le militaire, décédé ce 5 mai d'une crise cardiaque dans le nord du pays, a dirigé la Mauritanie entre 2005 et 2007. Ould Vall est un opposant à l'actuel président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz.

Ces derniers sondages avant scrutin sont également riches d'enseignement sur les reports de voix entre le premier et le second tour. "Parce qu'on n'arrive pas à tordre le cou à tous les mensonges, mais on en tue quelques-uns".

Dernières interventions médiatiques, dernières visites de terrain: les deux candidats à la présidence française, le centriste Emmanuel Macron et la candidate d'extrême droite Marine Le Pen, vivent vendredi leur ultime journée de campagne officielle avant le weekend décisif qui les départagera. Et la candidate du FN de moquer vendredi lors d'un déplacement en Bretagne, la "réaction de classe" des "élites", ces "marquis poudrés", jugeant avoir fait "exactement ce que le peuple français attendait".

Il a attaqué plusieurs " bidouilles " récentes de sa rivale sur son programme, la soumettant à la question sur sa sortie de l'euro. "C'est typique de ce que l'on appelle les fake news, et donc Mme Le Pen lance cela, elle a derrière des troupes sur Internet qui se mettent en place", a estimé Emmanuel Macron, ajoutant que la rumeur avait été lancée de manière préméditée "avec ses alliés".

Ce débat "n'a pas fait bouger les lignes", a regretté Alexis Corbière, le porte-parole de Jean-Luc Mélenchon, alors que deux tiers des adhérents de La France insoumise privilégient le vote blanc ou nul ou l'abstention. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il n'est pas très tendre avec elle!

Articles Liés

Commentaires