Tanitnews

Hillary Clinton reste muette sur le limogeage de Comey


Car le tonnerre s'est abattu sur la Maison Blanche: Donald Trump vient en effet de limoger James Comey " avec effet immédiat" et se retranche derrière un avis du Ministère de la Justice pour justifier cette décision lourde de conséquences.

Le 28 octobre 2016, James Comey provoquait une déflagration dans la dernière ligne droite de la campagne: il annonçait au Congrès la découverte de nouveaux messages justifiant une relance des investigations sur ces emails, closes en juillet.

Ce n'est que deux jours avant le scrutin du 8 novembre que M. Comey annoncera n'avoir finalement à nouveau rien trouvé de pénalement répréhensible.

"Je peux aussi vous dire que le directeur Comey était largement soutenu au sein du FBI, et le reste encore aujourd'hui", a-t-il dit, dans une cinglante réponse à la Maison Blanche, qui affirme depuis mardi que M. Comey avait perdu la confiance de ses agents. Quant au chef de file de l'opposition démocrate du Sénat, Chuck Schumer, il a déclaré Monsieur le Président, avec tout le respect que je vous dois, vous faites une grave erreur. L'affaire rappelle les sombres heures du " Watergate ", au cours desquelles le président Richard Nixon avait débarqué le juge indépendant chargé d'instruire le dossier.

Le président américain, lui, n'en démord pas: questionné mercredi sur les raisons pour lesquelles il avait forcé le départ de James Comey, il a répondu qu'il " ne faisait pas du bon travail, tout simplement ". À l'époque, rappelle le quotidien new-yorkais, "M. Trump ne tarissait pas d'éloges au sujet de M. Comey".

Quelle que soit la personnalité retenue, elle devra gérer l'enquête ultra-sensible sur la nature exacte des liens entre certains proches de Donald Trump et le pouvoir russe.

L'arrivée de Mélenchon fait des vagues à Marseille — Législatives
Dans ces arrondissements populaires du centre-ville, dont plusieurs anciens quartiers ouvriers parmi les plus pauvres d'Europe, M. Avec plus de 7 millions de voix, il a terminé quatrième, derrière François Fillon.

M. Trump a assuré que républicains et démocrates "finiront par me remercier".

Fin mars, lors d'une rare audition publique devant le Congrès, M. Comey avait infligé un double revers au milliardaire. L'opposition démocrate demande qu'un magistrat indépendant enquête sur l'affaire russe.

La Maison-Blanche dit rechercher dès maintenant un nouveau directeur.

Elu du Congrès et fidèle républicain, Justin Amash a qualifié la lettre présidentielle de "bizarre". Ce dernier, en déplacement en Californie, a appris la nouvelle à la télévision alors qu'il parlait à des membres de son équipe.

Car Comey n'est pas seulement l'homme qui 'est opposé à Apple; il est aussi celui qui avait rouvert une enquête visant Hillary Clinton juste avant l'élection présidentielle américaine (enquête qui n'avait d'ailleurs rien donné), ce qui avait pu donner l'impression à l'opinion américaine que la Démocrate trempait dans des affaires louches, avec les conséquences que l'on sait.

M. Comey avait également rejeté l'idée que Barack Obama aurait placé sur écoutes la Trump Tower, rumeur lancée par Donald Trump lui-même sur Twitter deux semaines auparavant. Le Sénat avait confirmé ce choix de manière écrasante, avec 93 voix pour et une contre.

Articles Liés

Commentaires