Tanitnews

Attentat de Manchester: la police sur la piste d'un réseau, 5e arrestation


L'attentat revendiqué par le groupe Etat islamique (EI), dans lequel 64 personnes ont également été blessées à la sortie d'une salle de concert, était "plus élaboré" que d'autres et "il semble probable" que l'assaillant n'ait "pas agi seul", a expliqué dans la matinée la ministre de l'Intérieur Amber Rudd. "(Il s'agit de) quelqu'un de nationalité britannique, d'origine libyenne, qui avait grandi en Grande-Bretagne et qui, tout d'un coup, après un voyage en Libye puis sans doute en Syrie, se radicalise et décide de commettre cet attentat", a-t-il dit sur BFMTV. Le frère et le père du kamikaze ont été interpellés en Libye. Selon la Première ministre britannique, Theresa May, "la police et les services de renseignement pensent connaître l'identité du terroriste mais ne peuvent confirmer son nom à ce stade".

Elle a également twitté que "l'armée était en route" de même que la police, en réponse à "un appel".

Près d'un millier de soldats ont été déployés sur des lieux sensibles dans les grandes villes pour soulager les forces de police.

L'attentat survenu hier soir, lundi 22 mai, à Manchester (Royaume-Uni) après le concert d'Ariana Grande a fait 22 morts et des dizaines de blessés. Le chef de la police de la ville, Ian Hopkins, a dit que l'enquête portait "clairement" sur un réseau autour du kamikaze, né à Manchester de parents libyens ayant fui le régime de Mouammar Kadhafi. "Nous pouvons confirmer l'arrestation d'un homme de 23 ans dans le sud de Manchester" en lien avec l'attentat suicide, a annoncé par ailleurs la police.

- Trois autres personnes sont arrêtées dans la nuit de mardi à mercredi dans le sud de Manchester, à quelques centaines de mètres de la maison où vivait le kamikaze. Des perquisitions ont été menées, notamment au domicile du suspect dans un quartier pavillonnaire de maisons modestes en briques rouges.

Une septième arrestation — Attentat à Manchester
Trois hommes ont été arrêtés dans la nuit au sud de Manchester, après l'arrestation mardi d'un homme de 23 ans dans la même zone. Les morts ont été identifiés et leurs proches prévenus, a déclaré la police, précisant qu'un policier se trouvait parmi eux.

Des voisins interrogés par les médias locaux l'ont décrit comme un garçon discret, respectueux et réservé.

Dans cette liste macabre figure Saffie Rose Roussos, huit ans, plus jeune victime connue. La Une du quotidien populaire The Sun affichait la photo de cette petite brunette souriante face à celle du kamikaze, contrastant en légende "la pureté" et "le mal". Ainsi qu'un couple polonais venu chercher ses filles, indemnes pour leur part, à la fin du spectacle.

Les attentats se sont multipliés ces derniers mois en Europe- 86 morts en juillet à Nice, douze à Berlin en décembre, cinq à Londres en mars, cinq en avril à Stockholm - alors que l'EI subit de lourdes pertes militaires en Irak et en Syrie.

Grande venait tout juste de terminer son spectacle quand une explosion a eu lieu, causant a la mort de 22 personnes, et une cinquantaine de blessés, dont des enfants.

Articles Liés

Commentaires