Tanitnews

Le kamikaze présumé animé par un "désir de vengeance"


L'auteur de l'attentat suicide à Manchester, Salman Abedi, était "connu" des services de sécurité et n'a "probablement pas agi seul" a révélé ce mercredi la ministre britannique de l'Intérieur Amber Rudd.

L'homme de 23 ans arrêté au cours d'une autre opération de police menée mardi dans le cadre de l'enquête serait le frère de Salman Abedi, selon des médias britanniques.

"Nous ne pouvons ignorer la possibilité qu'un groupe d'individus plus large soit lié à l'attentat de Manchester", avat-elle déclaré, annonçant également des renforts de l'armée pour épauler la police.

L'attentat commis à l'issue d'un concert de la chanteuse pop américaine Ariana Grande a été revendiqué mardi par l'EI, qui a menacé de perpétrer d'autres attaques.

Un ami de la famille de l'auteur a indiqué que Salman Abedi était animé par un "désir de vengeance" après qu'un ami d'origine libyenne comme lui, ait été tué en mai 2016 à Manchester.

Il s'agit de " quelqu'un de nationalité britannique, d'origine libyenne mais qui avait grandi en Grande-Bretagne et qui, tout d'un coup, après un voyage en Libye puis sans doute en Syrie, se radicalise et décide de commettre cet attentat ".

Le point sur les interpellations — Attentat de Manchester
Plusieurs victimes ont été identifiées, dont une fillette de huit ans qui était au spectacle avec sa mère, et sa grande soeur. Des personnes se recueillent et prient en mémoire des victimes de l'attentat de Manchester , le 23 mai à Manchester .

Six ans après la révolte, la Libye est plongée dans le chaos et le groupe Etat islamique, qui a revendiqué l'attentat, y est implanté même s'il a subi des revers récemment à Syrte, dans le nord.

"Il y a eu un déploiement massif de policiers, ils ont bloqué toute la rue", a raconté à l'AFP Omar Alfaqhuri, qui habite en face de la maison en brique rouge où au moins un suspect a été arrêté. Ils ont trouvé refuge d'abord à Londres, puis dans le quartier résidentiel de Fallowfield, au sud de Manchester, où le suspect résidait. Dans cette liste macabre figure Saffie Rose Roussos, la plus jeune victime âgée de huit ans, venue en famille au concert.

Toutes les morts sont une tragédie pour quelqu'un, et tous les attentats terroristes sont inqualifiables.

Le quotidien populaire The Sun publiait mercredi en une la photo de la petite fille au joli sourire, frange sage encadrant de bonnes joues, avec celle du kamikaze, contrastant en légende "la pureté" et "le mal".

Dans un élan de solidarité, les clubs de football Manchester City et Manchester United ont annoncé qu'ils allaient verser un million de livres (1,15 million d'euros) au fonds d'urgence mis en place pour venir en aide des victimes. "Certaines personnes avaient des trous dans le dos", a-t-il décrit.

Au total, quatre personnes ont été privées de liberté jusqu'à présent.

Articles Liés

Commentaires