Tanitnews

Manchester: la police enquête sur un réseau, le kamikaze connu du renseignement


Un premier homme, âgé de 23 ans, avait déjà été arrêté mardi dans le sud de la ville à la suite de l'attentat qui a fait 22 morts et 59 blessés et a été revendiqué par le groupe djihadiste Etat islamique (EI).

Après l'interpellation d'Hachem, frère de Salman Abedi, au domicile familial à Tripoli, son père "Ramadan Abedi vient d'être arrêté lui aussi", a annoncé un porte-parole d'une unité des services de sécurité libyens.

Mercredi, la ministre de l'Intérieur Amber Rudd a précisé qu'il était "connu" des services de sécurité et qu'il n'a "probablement pas agi seul" pour commettre cet attentat "plus élaboré que d'autres". Il s'agit de "quelqu'un de nationalité britannique, d'origine libyenne mais qui avait grandi en Grande-Bretagne et qui, tout d'un coup, après un voyage en Libye puis sans doute en Syrie, se radicalise et décide de commettre cet attentat".

"Ce que l'on dit c'est qu'ils avaient hésité à frapper la France ou la Grande-Bretagne, et qu'à l'époque la cible de Daech (acronyme arabe de l'EI) n'était pas totalement encore déterminée et donc effectivement cela aurait pu se passer à l'époque en Grande-Bretagne", a déclaré M. Collomb.

"Il y a eu un déploiement massif de policiers, ils ont bloqué toute la rue", a raconté à l'AFP Omar Alfaqhuri, qui habite en face de la maison en brique rouge où au moins un suspect a été arrêté.

Selon la police de Manchester, une puissante explosion a eu lieu dans l'enceinte de la Manchester Arena, à l'une des entrées de la salle pouvant accueillir 21.000 personnes, à la fin du concert de la chanteuse américaine Ariana Grande vers 22H30 (21H30 GMT) lundi.

La BBC a affirmé que le jeune homme aurait servi de "mule" en se faisant exploser avec une bombe fabriquée par quelqu'un d'autre.

Les attentats se sont multipliés ces derniers mois en Europe alors que l'EI subit de lourdes pertes militaires en Irak et en Syrie.

Une septième arrestation — Attentat à Manchester
Trois hommes ont été arrêtés dans la nuit au sud de Manchester, après l'arrestation mardi d'un homme de 23 ans dans la même zone. Les morts ont été identifiés et leurs proches prévenus, a déclaré la police, précisant qu'un policier se trouvait parmi eux.

Les deux frères fréquentaient la mosquée locale de Didsbury, affirme le Guardian.

Le Parti conservateur de la Première ministre Theresa May et le Labour, principal parti d'opposition, ont annoncé la reprise jeudi de la campagne en vue des élections législatives du 8 juin, qui avait été suspendue après l'attentat.

La relève de la garde devant le palais de Buckingham, grande attraction pour les touristes, a été annulée, tout comme le défilé pour le titre du club de football de Chelsea prévu dimanche près de leur stade londonien.

La police a fait savoir qu'elle a identifié tous les mortsMa et contacté leurs familles.

Le bilan de l'attentat pourrait s'aggraver: une vingtaine des 64 blessés hospitalisés -dont douze ont moins de 16 ans- restaient en soins intensifs mercredi soir.

Dans cette liste macabre figure Saffie Rose Roussos, huit ans.

Alors que Manchester United devait disputer mercredi soir, brassards noirs au biceps, une finale décisive de l'Europa League à Stockholm, son ancienne légende Eric Cantona a adressé un message d'amour à la ville: "Je souffre avec vous".

Articles Liés

Commentaires