Tanitnews

Les Bleues sont en finale !


Quatre ans après avoir perdu à domicile, les basketteuses françaises retrouvent l'Espagne pour la finale de l'Euro, dimanche 25 juin à Prague (République Tchèque).

Vers un troisième titre continental? . En demi-finales samedi, la Belgique s'est inclinée 68 à 52 face à l'Espagne alors que la Grèce a été battue par la France 55 à 77.

L'équipe de France à une revanche à aller chercher face à l'un de ses meilleurs ennemis, l'Espagne contre qui elle avait perdu en 2013, en finale de l'Euro: "La finale de 2013 à Orchies est forcément dans un coin de notre tête". Emotions, ensuite, car ce match sera le dernier de la carrière internationale de l'immense Céline Dumerc, qui ne cracherait pas sur un titre de championne avant de s'en aller, comme une légende, ça va de soi. L'une des tâches prioritaires des Françaises sera de contrôler la redoutable Alba Torrens, peut-être la meilleure joueuse de l'Euro, auteur de 20 points et 10 rebonds samedi.

Bollé en course avec François Gabart — Transat the Bridge
Seize personnes avaient trouvé la mort en chutant d'une hauteur de 18 mètres en cale sèche et 29 personnes avaient été blessées. C'est la course de tous les superlatifs avec les plus grands multicoques, qui mesurent jusqu'à 32 mètres de haut.

Il s'agira d'une explication entre les deux nations les plus régulières de ces dernières années.

Hier, contre les Grecques, le scénario espéré s'est parfaitement déroulé. Comme à son habitude, l'équipe concoctée par Valérie Garnier s'est montrée excellente en défense, avec une mention spéciale au rebond, et ultra-collective en attaque puisque les 12 joueuses ont toutes marqué. Ce sont deux paniers à trois points réussis coup sur coup par l'ancienne Toulousaine Olivia Epoupa (11 points) et Marine Johannes (10 points) qui ont creusé le trou définitif: +10 à six minutes de la fin. Les douze joueuses ont toutes marqué, dont bien sûr Endy Miyem, la plus régulière depuis le début du tournoi et encore la meilleure en demi-finale (13 points). Son contre spectaculaire à un moment crucial du dernier quart-temps a fait exploser la centaine de supporteurs français présents dans l'Arena de Prague.

Articles Liés

Commentaires