Tanitnews

Richard Ferrand élu président du groupe La République en Marche à l'Assemblée


L'ex-ministre Richard Ferrand a été élu, ce samedi, président du groupe La République en marche par les députés réunis en séminaire à la résidence du président de l'Assemblée nationale. Ils sont réunis pour un séminaire de formation de deux jours.

Jean-Paul Delevoye, qui avait présidé la commission d'investiture d'En Marche, a ouvert les travaux.

"Lors de l'ouverture du scrutin, il a été demandé aux candidats éventuels de se présenter", explique un journaliste du Monde.

Richard Ferrand a également mis en avant les femmes de son groupe parlementaire sur une photo symbolique.

Éphémère ministre de la Cohésion des territoires, il a quitté l'équipe d'Edouard Philippe à la demande d'Emmanuel Macron pour briguer ce poste de président de groupe.

L'élection de cette cheville ouvrière d'En marche ne semblait pas faire de doute. "C'est le seul qu'on connaît tous et qui nous connaît tous", a résumé un jeune élu, Gabriel Attal. Le chef du groupe doit s'assurer que la majorité applique le programme présidentiel, en gérant les revendications des troupes.

Bayrou : Macron est "à la hauteur de la fonction" présidentielle
Côté société civile, la diplomate et directrice de l'Ena Nathalie Loiseau remplace Marielle de Sarnez aux Affaires européennes. Selon plusieurs médias, le remaniement a pour écho les affaires dans lesquelles certains de ses ministres seraient impliqués.

Pour le poste le plus prestigieux, président de l'Assemblée, trois députés sont jusqu'à maintenant candidats.

L'ancien candidat à la primaire de la gauche François de Rugy a été le premier à se déclarer.

Député socialiste, élu dans la foulée de la victoire de François Hollande en 2012, Richard Ferrand s'est greffé sur la cellule souche d'En Marche! quand pratiquement personne ne pariait sur les chances d'Emmanuel Macron.

Après un homme de droite à Matignon, plusieurs responsables REM militent pour une femme de gauche au "perchoir".

Pour tous les postes clefs, il faudra un équilibre entre novices et chevronnés, "marcheurs" de gauche et de droite, femmes-hommes, etc. Sera notamment évoquée la présidence de groupe: Marielle de Sarnez est pressentie, à moins qu'elle n'obtienne une présidence de commission. Éric Woerth est candidat jusqu'alors face au président sortant LR Gilles Carrez.

Des huit commissions, au moins une échappera au groupe majoritaire et son allié, la présidence de la commission des Finances revenant à l'opposition depuis 2008.

Articles Liés

Commentaires