Tanitnews

Un gouvernement très resserré autour d'Emmanuel Macron


Depuis son succès dimanche aux législatives qui lui ont donné une franche majorité, le nouveau chef de l'État français a travaillé à un remaniement ministériel. Il se révèle plus important que prévu, après le départ de l'ex-socialiste Richard Ferrand (à la Cohésion des territoires) et des trois ministres issus du MoDem - Sylvie Goulard (aux Armées), François Bayrou (à la Justice) et Marielle de Sarnez (aux Affaires européennes).

La nouvelle équipe compte aussi six nouveaux secrétaires d'Etat, sans affectations précises, qui seront, selon l'Elysée, "adjoints" des ministres auprès desquels ils sont affectés. "Il intervient de manière relativement précoce pour Emmanuel Macron mais demeure pour le moment contenu", relève l'institut. A savoir: Gérard Collomb (Ministre de l'Intérieur), Françoise Nyssen (Ministre de la Culture), Bruno Le Maire (Ministre de l'Économie), Nicole Belloubet (Ministre de la Justice) et Jean-Michel Blanquer (Ministre de l'Éducation nationale) qui sont bien loin de Nicolas Hulot (Ministre de la Transition écologique) et Jean-Yves Le Drian (Ministre de l'Europe et des Affaires étrangères).

Selon vous, le nouveau gouvernement est-il de gauche?

Le président français Emmanuel Macron a remanié mercredi son gouvernement, intégrant des personnalités peu connues du monde politique, après le départ inattendu de quatre ministres en trois jours, rattrapés par des affaires.

Parmi les nouveaux visages du gouvernement Philippe 2 figuraient cinq ministres de plein exercice.

La Nissan Leaf (2017) se découvre : photos !
On distingue d'ailleurs l'interface du ProPILOT sur ce qui semble être un large écran. Nissan précise que la nouvelle Leaf sera révélée très prochainement.

Mais "quelle crise politique?", a lancé jeudi le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner sur France Inter, évoquant une "fragilité" qui a été "traitée". Mis en cause dans une affaire immobilière mais confortablement réélu dans sa circonscription du Finistère, il devrait prendre la présidence du groupe REM à l'Assemblée.

En annonçant à l'AFP sa "décision de ne pas faire partie du prochain gouvernement", François Bayrou a assuré qu'elle ne lui avait pas été dictée.

Le FN est lui aussi visé par une enquête sur des emplois fictifs d'assistants parlementaires européens.

"À l'issue du premier conseil des ministres du gouvernement Philippe 2, le porte-parole Christophe Castaner a cité les commentaires d'Emmanuel Macron sur le nouvel exécutif, des propos qui sonnent comme un air de déjà-vu".

Articles Liés

Commentaires