Tanitnews

Albanie: la victoire du socialiste Edi Rama se confirme


'Le Parti socialiste pourrait disposer de plus de 71 sièges (seuil de majorité absolue au parlement qui en compte 140), mais ce n'est pas encore une certitude', a déclaré un responsable d'IPR Marketing, Antonio Noto.

Un des alliés politiques d'Edi Rama, le maire de Tirana, Erion Veliaj a salué sur Twitter " une victoire des politiques de progrès, des réformes, des aspirations européennes ".

Ses principaux rivaux, les conservateurs du Parti démocrate PDS, engrangeraient quant à eux environ 30% des voix.

L'objectif d'Edi Rama est de demander l'ouverture officielle des négociations d'adhésion à l'UE à la suite de sa réélection.

L'actuel gouvernement de gauche, de tendance sociale-démocrate, avait été formé à la suite des élections législatives de 2013 sur base d'une large coalition principalement portée par le PS et le LSI, le Mouvement socialiste pour l'intégration, également représenté parmi les ministres.

Selon les médias locaux, Edi Rama a envoyé des messages aux députés de son camp pour leur annoncer que leur parti resterait aux affaires.

Un rappeur avec le maillot du PSG poursuivi en justice ?
Mais, selon La Provence , le rappeur parisien a également tourné plusieurs séquences pour les besoins de son prochain clip. Deux mots, sous forme de provocation, qui ont provoqué la colère de nombreux supporters olympiens.

Le Premier ministre socialiste Edi Rama fonçait vers un deuxième mandat lundi au terme des législatives de dimanche en Albanie, qui lui offrent la chance d'être celui qui ouvrira les négociations d'adhésion à l'Union européenne. Ce juriste n'a pas réussi à endosser le costume trop grand de la figure tutélaire de la droite albanaise, Sali Berisha, 72 ans.

Aucun responsable politique n'a commenté ces résultats partiels d'un vote qui s'est déroulé sans incident majeur même si les partis se sont mutuellement accusés "d'intimidation" ou "d'achat de votes".

Mais cela est incomparable avec ce que l'Albanie a pu vivre depuis la chute du communisme.

Aux yeux d'Edi Rama, le pays a progressé sur son chemin européen depuis qu'il en a pris les rênes: " Une chose est certaine, le traitement du cancer qui a pris en otage l'Albanie a déjà commencé ".

Les élections de dimanche ont été marquées par un faible taux de participation (44%).

L'Albanie continue de souffrir, avec un salaire moyen de 340 euros qui en fait un des pays les plus pauvres d'Europe. Dans son dernier rapport, la Commission européenne épingle notamment l'institution judiciaire du pays: "lente, inefficace", où "la corruption continue de prévaloir ". Le chômage, qui touche un jeune sur trois, alimente l'exode massif: pour 2,9 millions de personnes restées au pays, 1,2 million d'Albanais ont émigré, un record mondial.

Articles Liés

Commentaires