Tanitnews

La France propose son aide pour déterminer les causes de l'incendie — Londres


'Unis dans notre tristesse, nous sommes tout autant déterminés, sans crainte ni faveur, à aider à reconstruire les vies de tous ceux qui ont été si affreusement affectés par la blessure et la perte'.

Theresa May "rencontrera un groupes de résidents, de victimes, de volontaires et de responsables de la communauté locale", a précisé cette même source.

Après que les pompiers leur a dit qu'ils ne pourraient pas leur venir en aide, la famille turque a déclaré qu'ils avaient réussi à sortir de la tour et échappé l'incendie, en se mouillant les vêtements et fermant leur visage avec des serviettes.

Stuart Cundy a ajouté que l'incendie était désormais éteint et que rien ne laissait penser qu'il avait été délibérément provoqué.

La Première ministre Theresa May, qui s'est rendue sur place dans la matinée, a ordonné l'ouverture d'une "enquête publique sur ce désastre" survenu dans la nuit de mardi à mercredi.

Des dizaines de manifestants en colère après l'incendie de la tour Grenfell à Londres se sont engouffrés vendredi après-midi dans la mairie du quartier dont dépend l'immeuble de logements sociaux.

Le Portugal bat la Russie — Coupe des Conf
Le défenseur néo-zélandais n'était pas au bout de ses peines: en deuxième période, il a dévié un centre dans les pieds de Smolov. Et c'est toujours CR7 qui lançait l'action aboutissant au but de Cédric, qui profitait d'un mauvais renvoi mexicain (86e).

Près de 600 personnes habitaient dans cet immeuble de 120 appartements et, selon les médias britanniques, 70 personnes manqueraient encore à l'appel. Quant à leur identification, elle risque d'être longue et difficile, avec un risque qu'elle ne soit jamais possible, a dit M. Cundy en raison de la chaleur dégagée par le brasier. De nombreux résidents ont affirmé qu'il n'y avait pas d'issue de secours, pas d'extincteur, pas d'alarmes incendie.

Le revêtement installé l'an dernier sur la façade est notamment pointé. "Hier soir, les recherches se poursuivaient, mais doivent prendre encore du temps compte tenu des 24 étages à inspecter ".

Pour le moment, seules deux victimes ont été nommées.

Une association de soutien à la Syrie a annoncé jeudi que l'une des victimes était Mohammed Alhajali, un réfugié syrien de 23 ans qui vivait au 14e étage et étudiait l'ingénierie civile à la West London University. Il a dit espérer que cela n'atteigne pas "un nombre à trois chiffres".

Plusieurs centaines d'autres s'étaient rassemblées à l'extérieur du bâtiment public, dans une atmosphère très tendue, reprochant aux autorités de cacher le nombre réel de victimes et de les tenir dans l'ignorance.

Face à la polémique grandissante, Theresa May a publié en fin de journée un long communiqué dans lequel elle assure avoir "entendu les inquiétudes".

Articles Liés

Commentaires