Tanitnews

États-Unis. Il enterre son fils, qui réapparaît 11 jours plus tard


Le fils, Frank M. Kerrigan, était atteint d'une maladie mentale mais refusait de vivre dans un foyer. Le certificat de décès précise qu'on l'a trouvé dans des buissons à proximité d'un magasin de téléphone. Ils sont formels: âge, chevelure et couleur de l'iris correspondent à la signalisation.

Même si la famille ne voyait pas souvent Franck, elle a tout de même déboursé près de 20.000 euros pour faire enterrer leur fils. Le père du prétendu défunt avait pourtant jeté un oeil dans le cercueil à la morgue, mais, dévasté par cette disparation, il n'avait pas remarqué qu'il ne s'agissait pas de son fils, le visage de la personne étant difficilement reconnaissable. Des dizaines de proches sont venus de loin pour rendre hommage à Frank. "Je ne savais pas à quoi ressemblerait mon fils mort", a-t-il expliqué.

Onze jours après avoir enterré son fils, un homme reçoit un coup de téléphone de ce dernier. Frank salue son père, qui n'en croit ses oreilles. Après un discours élogieux de son frère, l'homme a été enterré aux côtés de sa mère. Celui dont il a porté le cercueil quelques jours auparavant se tient à présent devant lui. "Salut, papa", lui lance le fils au bout du fil.

En 2013, dans le comté voisin, deux corps avaient été confondus.

Un touriste chinois se noie dans le lac de Sainte-Croix
Selon la gendarmerie, dix personnes sont mortes, ces dix dernières années à cet endroit dans des circonstances similaires. Alertés, les sapeurs-pompiers, une équipe spécialisée de sauvetage aquatique et un médecin du Samu n'ont rien pu faire.

La famille a alors procédé à l'enterrement et dépensé près de 20000€ pour la cérémonie.

Frank Kerrigan, 82 ans, et sa famille sont passés par toutes les émotions, de la tristesse à la joie durant le début du mois de mai, rapportait dimanche 26 le Washington Post.

Plus de détails n'ont pas été donné quant à l'identification erronée des médecins légistes. Celles-ci ont expliqué s'être en fait basées sur la photo d'un vieux permis de conduire après qu'un témoin leur a dit que la victime ressemblait à Frank Kerrigan Jr. L'avocat a déclaré que la famille comptait porter plainte car, pour eux, les autorités ont mal tenté d'identifier le corps de Kerrigan car il était SDF.

Le choc lié au deuil a sûrement empêché le père de reconnaître que la personne dans le cercueil n'était pas son fils lorsqu'il l'a ouvert. La famille a décidé de poursuivre en justice le cabinet de médecins légistes. Le comté d'Orange a publié une déclaration au journal, s'excusant auprès de la famille "pour tout stress émotionnel causé par ce malheureux incident", promettant une enquête.

Articles Liés

Commentaires