Tanitnews

Assemblée: Solère élu à la questure, la droite juge l'opposition "piétinée"


Ulcéré, le patron du groupe LR Christian Jacob a dénoncé une première depuis "plus de 50 ans" et "des droits de l'opposition jamais autant piétinés". Alors même que son groupe "Les Républicains constructifs, UDI et indépendants" pourrait voter la confiance au gouvernement, la candidature de Thierry Solère face à Eric Ciotti a été ainsi justifiée par Franck Riester, coprésident du groupe Constructif: "Nous sommes très nombreux ici à vouloir moderniser le fonctionnement de l'Assemblée nationale". Il a accusé ses anciens collègues LR de "mentir" et "tromper". En jeu: la nomination des 21 autres membres du bureau de l'Assemblée, plus haute instance collégiale. Pour "un peu de renouveau", Jean-Luc Mélenchon, chef de file des députés LFI, a d'abord revendiqué une vice-présidence pour chacun des sept groupes, qui serait selon lui "un symbole éclatant" puisque chaque vice-président est amené à diriger les séances. Sa revendication similaire en conférence des présidents le matin a "ouvert les vannes" et "il n'a pas eu besoin de trop pousser les autres" présidents à porter leurs demandes, selon une source parlementaire. La candidature du groupe Les Constructifs a vocation, au contraire, à faire en sorte que les droits de l'opposition soient respectés. Ces députés ont une fonction sensible: ils sont chargés de tenir les cordons de la bourse et de veiller à la bonne utilisation du budget de l'Assemblée. Et le résultat a été sans appel: 378 voix pour les deux députés REM, qui l'emportent sans surprise et 306 voix pour Thierry Solère, élu lui aussi.

Traditionnellement et ce depuis 1973, les 3 postes de questeurs (2 pour la majorité et 1 pour l'opposition) sont attribués quasiment d'office puisqu'à chaque fois les groupes parlementaires - après concertation - choisissent d'investir autant de candidats que de postes à pourvoir. Les "constructifs", qui entendent accompagner les "bonnes" réformes d'Emmanuel Macron, sont 35. Les Constructifs ont ainsi décidé de jouer les troubles fêtes en proposant au dernier moment la candidature de Thierry Solère pour le poste réservé au camp de l'opposition, avec l'issue que l'on connaît. M. Solère (Hauts-de-Seine) est visé par une enquête préliminaire du parquet de Nanterre suite à une plainte de Bercy.

Le Stade Rennais en embuscade pour Rolan — Mercato
Selon les informations du média local, les Rouge-et-Noir fondent sur Diego Rolan (24 ans). L'édition rennaise de 20 Minutes en ajoute une nouvelle ce mercredi.

Son concurrent Eric Ciotti a pour sa part stigmatisé "ce scandale démocratique et ce hold-up institutionnel qui empêche l'opposition d'exercer son rôle de contre-pouvoir". "La présidence impériale désigne l'opposition officielle", pour son collègue LR Guillaume Larrivé. Leur candidat Eric Woerth devra affronter au moins trois prétendants, notamment le "constructif" Charles de Courson (UDI). "Nous pensons que vu le nombre de groupes (sept, NDLR) qu'il est logique que la questure, qui est un endroit majeur de rencontres, d'échanges entre députés, puisse être ouvert à tous les membres des groupes de l'opposition minoritaire." .

Articles Liés

Commentaires