Tanitnews

François Gabart prêt pour le départ de la transatlantique — The Bridge


Le Queen Mary 2, arrivant de New-York, via Cherbourg, a été escorté par une armada militaire internationale.

Le transatlantique, fleuron des chantiers navals de Saint-Nazaire, est revenu samedi en fin de journée dans son port de construction, treize ans et demi après avoir fait ses adieux à la Loire, dans le cadre d'un événement sportif, The Bridge, une course transatlantique l'opposant jusqu'à New York à quatre multi-coques, dont le coup d'envoi sera donné vers 19H00. A 19 heures, le 26 juin, François Gabart était en tête, suivi de Francis Joyon, de Thomas Coville et d'Yves Le Blévec. Et soudain, un géant des airs qui survole la baie de Saint-Nazaire.

Une nouvelle taxe imposée sur le bois-d'oeuvre
Les producteurs devront payer des droits préliminaires jusqu'à ce qu'une décision finale soit prise plus tard cet été. Irving - qui n'a pas été sanctionnée par les droits antidumping - à 9,89 pour cent.

Cette course en équipages de tous les superlatifs, sur les plus grands multicoques (Classe Ultime, jusqu'à 32 m), avec en toile de fond le Queen Mary 2, deuxième plus gros paquebot du monde, met aux prises quatre des plus grands navigateurs au large français. Selon les derniers éléments météorologiques fournis dimanche par la direction de course, un anticyclone situé au-dessus de l'Atlantique complique la tâche des skippers qui ne devraient pas passer sous le pont Verrazano avant huit jours.

Des milliers de personnes ont assisté au départ du Queen Mary 2. La course commence entre le Queen Mary 2 et les quatre ultimes. D'abord pour célébrer l'amitié franco-américaine et le centenaire de l'arrivée des soldats des Etats-Unis à Saint-Nazaire lors de la première guerre mondiale.

Articles Liés

Commentaires