Tanitnews

"Laurent a beaucoup trop parlé de Mélenchon" — Quatennens


Des dents ont grincé dans le parc départemental de La Courneuve samedi.

Le PCF veut faire de la Fête de l'Huma, ce week-end à La Courneuve, un grand " rassemblement anti-Macron ".

Une façon pour Jean-Luc Mélenchon de signifier aux militants communistes qu'il ne les considère pas comptables des attaques dont il a fait l'objet, et que ses propos visent uniquement les huiles du Colonel-Fabien. Le patron du PCF a critiqué le choix stratégique de Jean-Luc Mélenchon de ne pas s'allier avec les autres appareils de gauche. Réclamant le "respect" de la démarche de recherche d'union des communistes, multipliant les appels aux "ponts", aux "passerelles" et aux "initiatives communes", il a estimé qu'il existait dans le peuple français "une majorité pour le rassemblement des forces politiques de gauche". "Je sais que ça vous obsède beaucoup, ça vous obsède beaucoup", a-t-il dit à la journaliste.

Les tensions entre communistes et membres de la France Insoumise ne datent pas d'aujourd'hui.

La méthode de calcul des APL va être modifiée — Logement
Et d'autre part, "rendre disponibles plus de terrains constructibles en simplifiant les normes". En contrepartie, les bailleurs sociaux devront baisser d'autant leurs loyers.

"La charge de @plaurent_pcf contre @JLMelenchon est en contradiction avec l'esprit de la #FetedelHuma". En revanche, de nombreuses personnalités de gauche, comme Benoît Hamon, Anne Hidalgo, des représentants du PS ou encore David Cormand pour EELV étaient, quant à eux, bien présents.

Même constat pour le bras droit de "Méluche" Alexis Corbière qui en a rajouté une louche."A #FetedelHuma, Pierre Laurent n'a pas un mot critique contre le PS mais tacle régulièrement @JLMelenchon sans mentionner le 23 #lourdingue", a renchéri le député de Seine-Saint-Denis. Le leader de la FI, #Jean-Luc Mélenchon, n'a même pas trouvé utile de se déplacer, et a envoyé ses plus proches lieutenants, comme Eric Coquerel, le représenter. C'est nul. Merci cher invité.

"Je ne m'attendais pas à un tel mépris", a regretté la responsable du Parti de Gauche Danielle Simonnet.

A l'origine de ce "boycott" déguisé, les mots très offensifs de Pierre Laurent contre celui qu'il avait pourtant soutenu lors de la campagne présidentielle.

Articles Liés

Commentaires