Tanitnews

"Les femmes " de Khalifa prient pour la malédiction de Macky Sall et Cie


Et d'informer: "Nous allons nous rendre dans chaque commune tous les mercredis, pour réciter des "tabat yada" pour la malédiction de Macky Sall et ses compagnons politiques".

Prenant la parole en premier lors de ce face à face, Me Demba Sira Bathily a précisé d'emblée que cette décision d'internationaliser le combat pour le respect des droits de "Khalifa Sall, un parlementaire qui fait l'objet d'une détention en violation de la Constitution du Sénégal n'est pas pris par gaieté de cœur". Il ne peut même pas recevoir de visite. Citant ainsi, entre autres, les cas de Barthélémy Dias, Oumar Sarr et Ousmane Ngom, Me Seydou Diagne déclare: "Les faits, pour lesquels ces trois personnes étaient poursuivies par le parquet à l'époque, s'étaient déroulés dans une période où ces personnes n'étaient pas députées".

" Nous sommes prêts à recruter Coutinho en janvier " — Barça
Le mercato hivernal du FC Barcelone s'annonce aussi actif que celui qui s'est produit en été dernier. Le message auprès des autres clubs est passé.

Faisant des menaces à épine voilées, Bamba Fall donne à l'Etat un ultimatum jusqu'à la fin du mois de ce mois d'octobre pour libère Khalifa Sall.

"Nous avons suffisamment expliqué aux acteurs de la justice sénégalaise toutes les justifications valables qui interdisent ces mesures de coercition contre Khalifa Sall". Khalifa Sall a été élu député par les Sénégalais, alors il doit bénéficier de ses droits de député mais aussi de son immunité parlementaire.

Articles Liés

Commentaires