Tanitnews

L'astéroïde 2012 TC4 a, comme prévu, frôlé la Terre


Un astéroïde de la taille d'une grosse maison est passé ce jeudi tout près de la Terre, sans représenter de danger pour celle-ci.

A titre de comparaison, la Lune se trouve à 400'000 kilomètres de la Terre et les satellites de télécommunications sont en orbite à quelque 36'000 kilomètres.

En fait, les chercheurs de l'Université de Maryland aux Etats-Unis, avec l'aide de la NASA, l'ESA et divers observatoires vont profiter de l'occasion pour tester un système de défense pour contrer d'éventuelles prochaines menaces.

Son petit nom est 2012 TC4 et c'est un astéroïde.

"Cette fois-ci, ce n'est pas un cas préoccupant mais nous allons en profiter pour nous entraîner", explique à l'AFP Detlef Koschny, co-directeur du segment Objets géocroiseurs (Near-Earth Objects) de l'Agence spatiale européenne (ESA).

L'astéroïde 2012 TC4 s'avère "très brillant et réfléchit environ 40% de sa lumière", précise Detlef Koschny. "Cela arrive assez fréquemment", a reconnu l'astronome Michael Kelley, de la division Étude des planètes à la Nasa. "Ce qui en fait un événement spécial, c'est que nous avons décidé d'utiliser cet objet pour un exercice de défense planétaire" contre les astéroïdes, ajoute-t-i.

Baptisé "2012 TC4", cet astéroïde a été découvert pour la première fois en 2012 et n'a pas été observé pendant cinq ans.

RDCongo : pas d'élection pour remplacer Kabila avant début 2019 (Commission électorale)
Sollicité par l'AFP, le leader de l'opposition Félix Tshisekedi, fils de l'opposant décédé le 1er février, a réservé sa réaction pour plus tard.

Il a de nouveau été repéré cet été par le VLT (Very large telescope) de l'Observatoire européen austral (ESO) au Chili.

Pour le test, des dizaines de télescopes professionnels à travers le monde ont fait des observations au sol dans différentes longueurs d'onde allant du visible au proche de l'infrarouge et du radar.

C'est en Australie qu'il est le plus aisément observable lorsqu'il passe au plus près de la Terre.

Grâce à ce type de données, les scientifiques peuvent désormais prédire avec précision les trajectoires d'objets spatiaux potentiellement dangereux à mesure qu'ils se rapprochent de la Terre. Sa vitesse relative par rapport à la Terre sera alors de 7,3 km par seconde.

Ainsi, plusieurs observatoires dans le monde, vont braquer leurs télescopes sur l'astéroïde et enverront leurs informations à des centres gérants les situations d'urgence afin de vérifier si les données sont claires et bien comprises ou s'il faut améliorer la procédure. Mais il n'est pas impossible qu'en 2079 il touche la Terre, indique Rüdiger Jehn du segment Objets géocroiseurs de l'ESA.

Si le petit astéroide 2012TC4 avait heurté la Terre il n'aurait pas été nécessaire a priori d'évacuer la population, estiment les scientifiques. Le météore de Chelyabinsk, qui est de taille comparable, a blessé plus d'un millier de personnes et causé des dégâts considérables à des bâtiments lors de son explosion de la ville russe en 2013. Il suffira de dire aux gens de s'éloigner des fenêtres pour ne pas être blessés par les bris de vitres.

Articles Liés

Commentaires