Tanitnews

Apple se passera sûrement de Qualcomm pour les prochains iPhone et iPad


Concrètement, Apple a dans l'idée d'exclure définitivement Qualcomm de ses fournisseurs de puces modems. Le fournisseur souhaitait faire interdire la vente d'iPhone dotés de modem Intel sur le sol américain. Après tout, Apple ne s'est jamais passé du fournisseur coréen, malgré une bataille juridique permanente et une compétition économique qui ne l'est pas moins.

Il y a quelques mois, les deux parties avaient laissé entendre qu'un accord à l'amiable pouvait être trouvé.

Le Wall Street Journal explique que Qualcomm aurait également "refusé de tester ses puces dans les prototypes d'iPhone et iPad ".

Attentat Manhattan : six morts et 11 blessés
Il a renversé au passage plusieurs piétons et cyclistes sur plus de 1,5 kilomètres avant de percuter un bus de transport scolaire. Une note d'allégeance à cette organisation terroriste a été retrouvée à bord de sa camionnette. "Assez!", a-t-il tweeté.

Intel fournit déjà à Apple des modems permettant aux smartphones de se connecter aux réseaux sans fil et pourrait profiter des déboires de Qualcomm pour remporter davantage de contrats avec la firme à la pomme, estiment des analystes.

Qualcomm a perdu jusqu'à 8,1% en début de séance à Wall Street et cède encore 6,64% à 51,03 dollars après deux heures de cotation alors qu'Apple grimpe de 1,24% à 168,79 dollars, record à la clé, après des opinions de presse favorables sur son iPhone X qui arrivera en magasin vendredi.

Mais, dans le cas de Qualcomm, un élément supplémentaire s'ajoute aux seules joutes de prétoires: Qualcomm fait de la rétention d'information vis à vis d'Apple, par mesure de rétorsion à la suspension du paiement des royalties par Apple et certains de ses sous-traitants.

Articles Liés

Commentaires