Tanitnews

Ingérence de Moscou : "Trump affirme " croire


"Poutine est déterminé à affaiblir notre système, notre démocratie et notre processus électoral tout entier", a déclaré l'ancien patron du Renseignement américain, qui supervise les 17 agences".

Quelques heures après ces déclarations, la CIA avait cependant confirmé ses accusations contre la Russie en expliquant que ses précédentes "conclusions" n'avaient "pas changé", poussant Donald Trump à rectifier le tir.

Plutôt discret sur les réseaux sociaux depuis le début de sa tournée asiatique, Donald Trump a ensuite envoyé dimanche matin une série de tweets revenant sur les grands dossiers des derniers jours.

Donald Trump a déclaré que lors du bref échange qu'il avait eu avec Vladimir Poutine en marge du forum de l'APEC, au Vietnam, le Président russe lui avait assuré que la Russie n'était pas intervenue dans les élections américaines. "Que je le crois ou non.je suis avec nos agences", a-t-il insisté. "Je crois qu'il a le sentiment que ni lui ni la Russie n'ont interféré dans les élections". Il nous a traités de vendus parce qu'il essaie de délégitimer les conclusions du renseignement, a-t-il déclaré sur CNN. "Vu la source des critiques, je considère ces critiques comme un honneur ", a ajouté l'ancien chef de la CIA, qui avait été nommé par Barack Obama. Et bien c'est trois. "Ce sont des vendus", avait répondu le président américain.

"Zlatan, je m'excuse, mais..." — Balotelli
Mon message est le suivant: restons tous ensemble, tous unis et battons la Suède. "Supportez l'Italie" a-t-il demandé. Mais ce choix n'est pas le vôtre et n'est pas le mien, et nous devons respecter les décisions de tous.

Moscou affirme que les deux pays entendent maintenir leurs canaux de communications militaires ouverts afin d'assurer la sécurité des soldats russes et américains, et pour tenter de prévenir toute action "dangereuse" de l'État islamique contre les forces alliées.

En réponse à une question de la chaîne, John Brennan a refusé de dire s'il avait connaissance d'informations suggérant que les Russes sont en possession d'informations compromettantes sur Donald Trump.

Dans un autre tweet, le président américain a évoqué directement le dirigeant nord-coréen: " Pourquoi Kim Jong-un m'insulterait-il en me traitant de "vieux" alors que je ne le traiterai jamais de "petit gros"?

Articles Liés

Commentaires