Dernières nouvelles

Les dispositifs "anti-SDF" créent la polémique — Marseille


Douche automatique, picots, plans inclinés: pour dénoncer les dispositifs urbains anti-SDF, la Fondation Abbé Pierre et Emmaüs Solidarité ont lancé une campagne de sensibilisation nationale.

"Ce n'est pas parce qu'on n'a plus rien qu'on n'a pas le droit de se reposer, de se laver, d'aller aux toilettes", a déclaré Christophe Robert, délégué général de la fondation Abbé Pierre devant une agence de la banque LCL en plein coeur de Paris, où une soixantaine de bénévoles s'activaient mercredi à coller des affiches sur les murs et les fenêtres.

Outre l'opération d'affichage, la Fondation appelle chaque personne à dénoncer sur les réseaux sociaux de tels dispositifs via le hashtag #SoyonsHumains. Devant cet établissement, des picots empêchent quiconque de s'asseoir ou de s'allonger le long des fenêtres. Les panneaux ont été collés sur des bancs, la devanture d'une banque, d'un magasin et d'un cinéma, dans le cadre d'une action menée par une quinzaine de militants de la Fondation.

Читайте также: Portelli "fière" d'être "allée au bout" — Présidence LR

Plus récemment, un nouveau moyen d'empêcher les SDF a vu le jour au cœur de la capitale, dans le 1er arrondissement: il s'agit des douches anti-SDF. Le dispositif est installé à l'entrée d'un parking près de la rue Rivoli à Paris. Celle-ci se déclenche lorsqu'une personne non munie d'un badge s'approche de la porte, située sous un porche permettant de s'abriter contre les intempéries.

Contactés par Le Parisien, les riverains et employés du quartier s'expliquent: "Quand le jet ne fonctionne pas, ils viennent uriner dans l'entrée du parking et vous n'imaginez pas l'odeur, surtout l'été". Un dispositif d'autant plus symbolique qu'il se trouve devant un immeuble où ont eu lieu les premières réunions d'Emmaüs, raconte Le Parisien. "En même temps, mouiller quelqu'un ce n'est pas bien méchant", affirme Eric Lafontaine, responsable de services généraux de Pénates, propriétaire du parking. "Alors que si on prend une personne dans son intégralité on peut faire un accompagnement global", a-t-elle ajouté, jugeant "inacceptable que dans la cinquième puissance mondiale, il y ait encore des sans-abri et qu'on peine à mettre en place les solutions qui existent". Selon la fondation Abbé Pierre, le nombre de personnes sans domicile fixe a augmenté de 50% entre 2001 et 2012, et plus de 2.000 personnes meurent dans la rue chaque année en France.

При любом использовании материалов сайта и дочерних проектов, гиперссылка на обязательна.
«» 2007 - 2017 Copyright.
Автоматизированное извлечение информации сайта запрещено.

Код для вставки в блог

Articles Liés

Commentaires