Tanitnews

VIDÉO. L'art du pizzaïolo napolitain entre au patrimoine mondial de l'Unesco


La "Taskiwin", cette danse aux allures d'art martial caractéristique du Haut-Atlas occidental, a été inscrite ce mercredi au patrimoine culturel immatériel nécessitant une sauvegarde urgente de l'UNESCO, lors d'une réunion du Comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine à Jeju, en Corée du Sud.

Les restaurateurs napolitains étaient en liesse, distribuant jeudi des pointes de pizza gratuitement pour fêter l'événement.

Deux millions de personnes avaient signé une "pétition mondiale" pour en soutenir l'inscription, selon Sergio Miccù, président de l'association des pizzaioli napolitains.

Les premières pizzas sont apparues à Naples sous la forme de pains plats recouverts d'un peu de lard.

Les premières pizzerias sont apparues à la fin du XVIIIsiècle. Mais il a fallu encore près d'un siècle pour qu'elles se propagent hors de Naples.

Son sosie flippant était un fake — Angelina Jolie
La demoiselle s'est néanmoins bien fait refaire le nez et a subi un élargissement de la bouche tout comme une liposuccion. Fan d'Angelina Jolie depuis l'enfance, Sahar Tabar a fait tout son possible pour ressembler à son idole .

"Victoire!", a réagi sur Twitter Maurizio Martina, le ministre italien de l'Agriculture.

La pizza, est désormais un des produits les plus vendus et consommés au monde.

La liste créée en 2003 comptait déjà 365 entrées rassemblant traditions, diverses formes d'art ou des célébrations, comme le flamenco espagnol ou le batik indonésien, ou des traditions plus obscures comme le rituel de Mongolie pour amadouer les chamelles ou le festival de lutte à l'huile de Kırkpınar, en Turquie.

La Taskiwin consiste à faire vibrer les épaules des danseurs au rythme des tambourins et des flutes, a indiqué l'UNESCO dans un communiqué, faisant observer que cette pratique est menacée par différents facteurs, notamment "la mondialisation, le dénigrement croissant des pratiques patrimoniales traditionnelles par les jeunes et un déclin de l'artisanat associé à la danse". Figurer sur cette liste permet aux Etats parties à cette Convention de l'UNESCO de mobiliser la coopération et l'assistance internationales nécessaires pour permettre aux communautés de faire vivre et de transmettre leur patrimoine culturel immatériel.

Articles Liés

Commentaires