Tanitnews

L'ancienne version ne sera plus distribuée après 2018 — Levothyrox


"Nous n'allons pas éternellement réimporter" en France, a prévenu Thierry Hulot, le patron des activités biopharmaceutiques de la société en France.

Le laboratoire Merck qui produit ce médicament a annoncé jeudi que l'ancienne formule ne sera plus distribuée après 2018.

Une enquête de l'Ansm rendue publique le 10 octobre indique que "l'analyse des données de pharmacovigilance ne met pas en évidence d'effets nouveaux entre le Levothyrox ancienne et nouvelle formule, en termes de nature et de gravité des cas".

Cette nouvelle version avait provoqué une grande controverse ces derniers mois, en raison des effets secondaires qu'elle provoquait chez certains patients. "Respectons-les et aidons-les", a-t-il déclaré en leur conseillant de prendre rendez-vous avec leur médecin afin d'identifier une "forme pérenne de traitement" avant que l'Euthyrox ne soit plus distribué.

"Je ne suis pas là pour plaire" — Laurent Wauquiez
Sonia Pétro se retrouve bien seule à son poste de présidente de la Fédération. Quand maintenant j'assume mes idées, on veut me le faire payer".

Alors que plusieurs patients se plaignent d'un mauvais accès à l'ancienne formule, Thierry Hulot s'est dédouané en affirmant que "face à l'aspect émotionnel", beaucoup de pharmacies avaient passé des commandes "sans besoin".

Plusieurs autres traitements sont désormais disponibles comme le L-Thyroxin Henning du français Sanofi, le L-Thyroxine (gouttes) du belge Serb ou, depuis une semaine, le Thyrofix, un générique du laboratoire suisse Unipharma, déjà commercialisé en Grèce et aux Pays-Bas. Des cas qui, selon l'Ansm, pourraient être expliqués par d'autres facteurs et méritent plus d'investigations.

La ministre de la Santé avait demandé au laboratoire Merck de poursuivre la commercialisation de l'ancienne version du Levothyrox pour l'année 2018 après que la formule de ce traitement contre l'hypothyroïdie a été modifiée en mars dernier. D'autres procédures judiciaires sont en cours, notamment pour "défaut d'information" et "préjudice d'angoisse".

Articles Liés

Commentaires