Tanitnews

Agnès Buzyn exclut une baisse des effectifs — Déficit des hôpitaux


S'appuyant sur " les premières estimations remontées aux Agences régionales de santé (ARS) par les établissements", la FHF évalue le déficit des hôpitaux pour 2017 à " 1,5 milliard d'euros, soit 2 % des budgets hospitaliers, un niveau dramatique et totalement inédit ".

Le système de santé et les hôpitaux étaient critiqués pour leur situation préoccupante depuis un certain temps en France. Il y a eu pourtant 350 suppressions de postes ces dernières années, notre déficit devait être réduit à 15 millions d'euros, or, en raison du non-respect des engagements de l'Etat, nous serons encore à _30 millions de déficit cette année_, un déficit qui viendra s'ajouter aux 420 millions d'euros de dettes du CHU " explique Alex Gorge. Cette rapide dégradation illustre la faillite du système administré de santé, qui coûte de plus en plus cher pour une qualité de moins en moins élevée des soins.

Nicolas Sarkozy en appelle au Conseil constitutionnel — Affaire Bygmalion
L'affaire, révélée en 2014, a mis au jour une fraude à grande échelle pour masquer le dépassement du plafond. La Cour devra ensuite à son tour se prononcer sur une éventuelle saisine du Conseil constitutionnel.

Pour la fédération hospitalière de France, la ligne rouge est dépassée et dénonce les plans annuels d'économies auxquels sont soumis les hôpitaux publics.

En excluant d'emblée le retour à la dotation globale, Agnès Buzyn a toutefois admis que "le système [actuel] est pervers ".

Articles Liés

Commentaires