Tanitnews

La requête des patients rejetée par le juge — Levothyrox


L'avocat des plaignants a indiqué que le juge avait basé sa décision sur plusieurs arguments: l'"absence de certificats médicaux" notifiant les effets néfastes du médicament, l'"existence de substituts", le fait que "seulement 0,6% soit 15.600 des 2,6 millions personnes traitées par Lévothyrox (étaient) concernées par ce problème" et enfin, la "mise sur le marché par le laboratoire de 218.080 boîtes" d'Euthyrox.

"[Le jugement] reprend les arguments de Merck sans tenir compte des nôtres". Il a assuré que les absences de certificats médicaux s'expliquent par "le refus des médecins d'en faire sur le conseil du Conseil de l'ordre " et que les chiffres donnés par le laboratoire ne représentent pas la réalité du terrain. Valérie Leto, pharmacien responsable chez Merck Serono, a confié auprès de l'AFP qu'un total de 200 000 nouvelles boites de l'ancienne formule vont permettre aux patients de prendre leur traitement jusqu'au mois de mars 2018. Et d'ajouter: les 218.080 boîtes, une fois réparties sur le territoire français, représentent "1,5 boîte par pharmacie". Merck a fait appel de la condamnation toulousaine, qui était assortie d'une astreinte de 10.000 euros par jour et par infraction constatée. Idem pour Me Lévy, qui a prévenu faire appel de la décision de Saint-Gaudens. Vingt-trois patients ont demandé la livraison de l'ancienne formule de Lévothyrox.

Jeudi 21 décembre, le laboratoire Merck Serono, a aussi informé sur l'arrivage d'un lot de 100 000 autres boites de l'ancienne formule du Levothyrox 'début 2018'. L'association Vivre sans thyroïde a déposé un référé devant le TGI de Paris, lequel sera étudié le 26 janvier.

Hausse du prix des PV de stationnement: bonne ou mauvaise idée?
Selon les estimations du Gart, elles pourront atteindre jusqu'à 1 milliard d'euros chaque année. Grâce à cette réforme, les recettes des municipalités devraient considérablement augmenter.

D'autres audiences sont prévues à Toulouse, Castres, Montauban, Pau, Albi...

Le procès de l'action collective engagée devant la justice civile contre le laboratoire Merck, dans l'affaire du Levothyrox, aura lieu le 1er octobre 2018, a annoncé le tribunal d'instance de Lyon mardi 19 décembre.

Sylvie Chereau, à l'origine du collectif des Victimes du nouveau Lévothyrox de Haute-Garonne, s'indigne: "Merk et le ministère de la santé insistent pour qu'on se fasse à ce nouveau médicament, mais on ne peut pas se faire à un produit qui ne nous convient pas". En Europe, il n'y a qu'en France que la formule a changé. Et je les dénonce.

Articles Liés

Commentaires