Tanitnews

Les sodas en cause dans l'obésité


Les boissons light sont censées réduire la consommation de sucre et faire perdre du poids. Ces études (où 245 000 adultes et enfants du monde entier ont été testés) démontrent une corrélation entre l'augmentation de la corpulence ou de la masse grasse et la hausse de consommation de boissons édulcorées. Au contraire, elles augmenteraient significativement les risques d'obésité et de surpoids chez les enfants et les adultes.

Selon les auteurs de ces travaux, il faut réagir vite pour diminuer la consommation de ces boissons " allégées " mais aussi celle des sodas en général.

Aujourd'hui, plus d'un tiers des habitants de la planète sont en surcharge pondérale.

Pour les accros aux boissons types sodas, jus de fruits ou eaux aromatisées allégés en sucre, c'est une mauvaise nouvelle.

En se fiançant, Meghan Markle a loupé le rôle de sa vie !
Le rôle a été attribué à des actrices montantes récemment, et c'était clairement le cas de Meghan avant qu'elle officialise sa relation avec Harry.

Par quels mécanismes? Les chercheurs n'en sont encore qu'aux hypothèses: les édulcorants pourraient nourrir la sensation de faim et le goût pour les produits gras et sucrés, ou bien les boissons perturberaient le microbiote intestinal, favorisant l'apparition d'un diabète.

Les chercheurs tirent la sonnette d'alarme sur la situation puisque les Nations Unies estiment que 42 millions d'enfants sont en surpoids, soit 10 millions de plus qu'il y a dix ans. L'obésité et le surpoids constituent un problème de santé publique. D'ailleurs, de nombreux pays les ont déjà adoptées.

Une autre solution serait de limiter la consommation des sodas par une augmentation du prix pour dissuader leur consommation - comme on a pu le voir avec la consommation de tabac. En parallèle, il est nécessaire de sensibiliser et d'éduquer la population, surtout les plus jeunes, via les médias ou à l'école, selon le Dr Maria Bes-Rastrollo, professeur à la faculté de médecine de Navarre.

L'équipe de recherche propose de s'inspirer d'un programme britannique de réduction du sel. Les industriels ont été incités à diminuer progressivement la concentration de sel dans leurs produits, au cours de la dernière décennie. Ces breuvages, présentés comme light, favoriseraient, en fait, le surpoids et l'obésité.

Articles Liés

Commentaires