Tanitnews

Épidémie de grippe, la Normandie tousse !


Si le seuil épidémique à l'échelle nationale n'est pas encore atteint, près de 448 000 personnes ont tout de même consulté un médecin généraliste la semaine dernière pour des symptômes de gastro. La semaine dernière, plus de 300 000 nouveaux cas ont été enregistrés.

Le bulletin épidémiologique publié par l'Inserm jeudi 4 janvier 2018 indique que la Normandie est la troisième région de France la plus touchée par la grippe.

Selon l'agence sanitaire, la grippe a progressé dans toutes les régions, qui sont à ce jour en "phase épidémique". De manière plus générale, les experts ont constaté une "hausse de la mortalité chez les adultes de 15-64 ans". Le vaccin est gratuit pour certaines catégories de personnes: les personnes âgées de plus de 65 ans, ceux qui souffrent de maladies respiratoires, les personnes obèses ou encore les personnes qui ont dans leur entourage des nourrissons de moins de six mois.

Tempête Eleanor : 48 départements en vigilance orange
Le pont de Noirmoutier (Vendée), qui relie l'île au continent, a également été fermé aux véhicules de plus de 2m. Intermède de temps plus calme aujourd'hui, avec des rafales autour de 60km/h actuellement près de la Manche.

Actuellement, l'épidémie est de type "modéré" en France. La Bretagne reste un peu en dessous, avec 500 cas. En écho aux circonstances actuelles, Santé publique France considère la vaccination comme "meilleure protection" contre la grippe, mais conseille, comme à son habitude, des gestes simples pour limiter la transmission du virus: lavage de main, aération du logement, ou encore le port du masque.

Alors que l'épidémie de grippe touche désormais tout le territoire, le nombre de cas a explosé lors de la deuxième semaine d'épidémie en Auvergne-Rhône-Alpes (+ 78 %) pour en faire la deuxième région la plus touchée pendant la dernière semaine de 2017 avec un taux d'incidence de 683 cas pour 100 000 habitants pour une moyenne nationale de 527 cas pour 100 000 habitants, selon le bulletin hebdomadaire du réseau de surveillance Sentinelles. Une seule région, les Pays de la Loire, demeure totalement épargnée. Mais il y a fort à parier que " le niveau d'activité des diarrhées aiguës augmente dans les prochaines semaines ".

Articles Liés

Commentaires