Tanitnews

Télévision : la diversité plus représentée en 2017


Pour réaliser cette enquête, le CSA a recensé plus de 50 000 personnes apparaissant dans plus de 1 000 heures de programmes diffusés sur 17 chaînes différentes.

Selon Mémona Hintermann-Afféjee, conseillère du CSA en charge des questions de diversité, "on a franchi un palier". " Il y a un bond en termes de volume".

C'est dans la fiction que l'augmentation est la plus flagrante et qu'elles sont les plus représentées (23% contre 17% en 2015). Les productions américaines ont une meilleure représentation de la diversité, puisque la part de personnes non-blanches y est de 29%, contre 20% pour les productions françaises.

Une loi de 2017 donne au Conseil la mission de veiller "à ce que la diversité de la société française soit représentée dans les programmes des services de communication audiovisuelle et que cette représentation soit exempte de préjugés". Tandis que les acteurs non-blancs occupent seulement 16% des rôles de héros, ils sont bien plus nombreux à avoir droit aux rôles à connotation négative: 31% actuellement, contre 25 en 2015. Dans les fictions américaines, presque une personne sur trois est une personne " non blanche ".

Il y aura sanction pour Cavani & Pastore !
Ainsi, Javier Pastore (28 ans) et Edinson Cavani (30 ans) n'ont, une nouvelle fois, pas pris part à la séance de ce vendredi. Après une question sur le mercato, Emery est relancé sur ce dossier Cavani/Pastore.

Les personnes vues comme " arabes " sont en revanche moins nombreuses en 2017 (22 %, contre 28 % en 2015). La proportion de personnes perçues comme "non-blanches" a augmenté dans tous les genres (programmes d'information, magazines, fictions et documentaires, hors divertissements et sport), a noté le gendarme de l'audiovisuel qui regrette cependant la sous-représentation de personnes en situation de handicap, perçues comme étant en situation de précarité, de jeunes ou de personnes âgées.

Autre conclusion du CSA: les personnes en situation de handicap restent les grands absents.

Pour la première fois cette année, le CSA a analysé la représentation de personnes en situation de précarité à la télévision. Moins de 1% des individus présentés dans les programmes étudiés étaient perçues comme tel, alors que, selon l'Insee, 12 millions de Français sont touchés par un handicap, visible ou non. Verdict: le taux ne s'élève qu'à 5 %. Qui souligne: " C'est pourtant une question importante d'estime personnelle pour les téléspectateurs.

Articles Liés

Commentaires