Tanitnews

Après trois jours de recherche, la jeune policière reste introuvable


Le syndicat Unsa-police demande l'ouverture d'une enquête administrative après la disparition dans la Seine à Paris vendredi 5 janvier d'une policière de la brigade fluviale. Celle qui officiait comme plongeuse de la brigade fluviale avait disparu dans des circonstances inexpliquées lors d'un exercice de routine. C'est ce que les enquêteurs de l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) vont tenter de déterminer. Les recherches sous-marines ne donnent aucun espoir de retrouver la policière vivante. Les environs ont été bouclés pour permettre à un hélicoptère de se poser sur le parvis de la cathédrale au cas où la disparue serait retrouvée et que son état nécessite des soins d'urgence.

Les recherches pour retrouver la policère, dont le périmètre a été élargi, devaient reprendre dimanche 7 janvier à 8h30, après avoir été menées toute la journée de samedi 6 janvier, sans succès.

Les trains ont enregistré plus de retards en 2017 qu'en 2016 — SNCF
En 2017, 88,7% des TGV sont arrivés à l'heure, ce qui représente une baisse de 1% par rapport à 2016. Seuls les TER ont amélioré leur régularité, à 90,5%, soit une légère hausse de 0,3%.

Depuis, ses collègues la recherchent activement aux alentours du quartier de Notre-Dame. "Le plongeur qui était à l'eau avec elle a alors tiré sur son fil de vie, mais il semble que le noeud de la ceinture de la jeune femme se soit défait".

Intempéries: faut-il craindre une crue de la Seine? "Nous aimerions savoir ce qui a motivé ses supérieurs à la mettre à l'eau par des conditions météorologiques difficiles, alors qu'elle n'avait que trois semaines de formation", a assuré Nicolas Pucheu, secrétaire départemental adjoint de l'Unsa Paris.

Articles Liés

Commentaires